Marjorie Naturopathie (e.i)


Hygiéniste - Naturopathe à Chaponost (Rhône)
Accompagnement des douloureux chroniques


 


Hygiéniste - Naturopathe à Chaponost (Rhône)
Accompagnement des douloureux chroniques


 
Marjorie Naturopathie (e.i)

Journée Internationale du Lupus: comment la naturopathie peut vous aider?


116 vues

Chaque 10 mai, depuis 2004, se déroule la Journée Internationale du Lupus. Le lupus est une maladie rare aussi, qui touche une personne sur 2000, le plus souvent des femmes jeunes, rarement des enfants, ou des personnes de plus de  cinquante ans. Cette maladie est peu connue du grand public, cette journée est donc primordiale pour donner la parole aux malades qui ont cette pathologie auto-immune, et pour revenir sur ce qu'est:

  • L'auto-immunité,
  • La maladie chronique,
  • Comment les techniques bien être, et non conventionnelles, peuvent vous aider à limiter les inflammations, les poussées, et à travailler sur la recherche des causes, des facteurs de comorbités (association de plusieurs maladies chroniques chez une même personne, qui entraîne des soins longs, d'après la Haute Autorité de Santé), en complément à la médecine.

C'est ce que vous découvrirez dans mon article.

1-Pourquoi le lupus est-il une maladie auto-immune?

Le lupus, fait partie des maladies dites auto-immunes: les cellules qui composent l'organisme sont attaquées par le système immunitaire. C'est aussi une maladie chronique, car les inflammations, et la destruction des tissus sont supérieures à trois mois. Les symptômes sont pérennes. Le corps produit des anticorps dirigés vers les tissus, ce qui entraîne leur destruction.

Dans les maladies auto-immunes, le système immunitaire pense que le corps est un ennemi potentiel, comme un virus ou une bactérie pathogène. Le système immunitaire perçoit les protéines de nos cellules comme si elles étaient des bactéries. Nos auto-anticorps, s'attaquent à nos cellules, et les détruisent. Ces auto-anticorps qui oeuvrent pour la destruction de nos cellules, sont la première étape vers la maladie auto-immune. La maladie auto-immune se développe quand les tissus, ou les organes sont atteints, et que les signes, et symptômes peuvent être dépistés médicalement.

2- Quels sont les symptômes du lupus?

Un symptôme est un ressenti évoqué par un malade à son médecin, qui varie selon la personne (gène, rougeur, brûlure....). Le symptôme est différent du signe qui est quelque chose d'objectif et de distinct.

Dans le lupus, les symptômes varient selon les personnes, et surtout en fonction des localisations de celui-ci. Ils peuvent disparaître aussi rapidement qu'ils sont apparus. Ils peuvent devenir chroniques, c'est-à-dire s'installer sur du long terme, ou bien se développés par poussées inflammatoires. Les symptômes évoqués le plus souvent sont:

  • la fièvre
  • la fatigue
  • les courbatures
  • les douleurs articulaires,
  • les éruptions dermatologiques, avec la forme en papillon très caractéristique sur les joues, et le visage,
  • les lésions au niveau de la peau
  • l'essoufflement
  • la sécheresse oculaire chronique
  • les maux de tête,
  • les douleurs dans la poitrine
  • le brouillard cognitif
  • les pertes de mémoire.
  • néphrite
  • hypertension artérielle
  • urine sombre
  • sang dans les urines

3- Quelles sont les causes du lupus?

Dans les maladies auto-immunes  comme le lupus, il n'y a pas une seule cause, mais sans doute une pluralité de causes, qui restent encore assez méconnues des médecins. Toutefois, ceux-ci évoquent les pistes suivantes, qu'on retrouve souvent dans d'autres pathologies:

  • les causes environnementales, comme la consommation de tabac, le stress, les polluants comme la poussière de silice.
  • les causes génétiques : lorsque dans une famille il y a déjà des cas de lupus, le risque de développer la maladie est plus fort.
  • des études évoquent que le taux d'oestrogènes trop élevé pourrait faire partie des causes potentielles chez certaines femmes.
  • Des études sont menées pour voir si certains virus, tels que: Eptein Barr, le cytomégalovirus, ou encore l'hépatite C pourraient être des déclencheurs du lupus.
  • le lupus érythémateux a été associé à l'utilisation des médicaments suivants: l'hydralazine, procaïnamide, et le procanbid.

Certaines personnes n'ont jamais été confrontées à ces causes potentielles, et pourtant ont quand même développé le lupus. Cela indique donc que ces causes-là ne sont pas les seuls, et qu'il en existe encore qui restent inconnues.

4- Quelles mesures préventives adoptées pour limiter les poussées de lupus?

A l'heure d'aujourd'hui, le lupus n'est pas curable. Toutefois, chaque personne atteinte par cette maladie peut mettre en place des outils de prévention des poussées, simples, qui la rendent actrice de son mieux-être. Il s'agit :

  • d'éviter l'exposition directe au soleil: le soleil ne fait pas bon ménage avec vos traitements, parlez-en avec votre médecin. L'exposition au soleil peut développer une réaction cutanée. D'où l'intérêt d'utiliser des crèmes avec un haut pouvoir de protection solaire, toute l'année, et encore plus en été. C'est aussi lors de la période estivale, où il vaut mieux éviter les sorties à l'extérieur pendant les heures les plus chaudes, et donc, les plus ensoleillées.
  • Un des objectifs va être d'apprendre à mieux gérer son stress: fleurs de Bach, exercices de respiration, méditation (...), seront vos alliés. Surtout intégrez-les à vos routines journalières. C'est ainsi que vous apprendrez à repérer les situations stressantes, à les anticiper pour mieux les gérer.
  • Prévention des infections: les français ont découvert pendant le COVID, que se laver les mains permettait de se prémunir des virus et bactéries. Ce geste simple peut aussi vous aider, ainsi que le fait de limiter le contact avec les personnes qui sont enrhumées, grippées (...).
  • Globalement être malade implique d'être fatigué. C'est d'ailleurs un symptôme que vous évoquez souvent. Mais avoir une maladie auto-immune chronique accentue l'état de fatigue. Le corps lutte tout le temps, et sans relâche contre lui-même.

5- Comment la naturopathie peut vous aider?

Du moment où il y a une maladie, il y a une inflammation. L'équilibre de l'organisme est destabilisé. Le naturopathe est un éducateur santé qui ne se substitue pas à la médecine, mais qui apporte des techniques complémentaires, et en tant qu'éducateur, il travaille sur l'hygiène de vie globale de la personne, son terrain. Cela passe en premier lieu, pour toutes les maladies auto-immunes, par un rétablissement du microbiote intestinal, et en particulier du microbiome intestinal. L'intestin est recouvert d'une muqueuse, qui est devenue poreuse, du fait de notre alimentation moderne, du stress, des pollutions....La perméabilité intestinale joue un rôle dans la prise de poids, dans les maladies cardiovasculaires, dans les douleurs articulaires chroniques comme la fibromyalgie, la spondylarthrite ankylosante, la polyarthrite rhumatoïde, le syndrome de fatigue chronique (....), dans la perte osseuse, dans le TDA(H), dans les problématique de peau (eczéma, psoriasis), dans les maladies neurodégénérative comme la maladie de Parkinson, et la liste n'est pas exhaustive.

La première intention en naturopathie, sera de regarder votre journal alimentaire, et d'apporter les corrections nécessaires, pour passer sous alimentation hypotoxique. Cela permet de soulager les inflammations, et aussi de détoxifier l'organisme, qui va relâcher ses toxines, qui seront évacuées par les voies naturelles. La plupart des gens malheureusement ne vont pas au bout des choses, parce que c'est compliqué de changer. Et pourtant, les bienfaits se font très vite ressentir. Je vous accompagne avec gourmandise dans cette évolution, puisque je suis moi aussi atteinte de maladies auto-immunes, et que j'ai adopté cette alimentation depuis 19 ans. Cela vous permet d'éviter les pièges, de crouler sous les conseils dans les livres, et d'acheter ce dont vous n'avez pas besoin. N'oubliez pas de réserver votre entretien connexion de 45 minutes, GRATUIT , afin que nous en parlions.

Les aliments qui sont riches en pré et probiotiques, comme le kéfir de fruits, le kombucha, contiennent aussi de nombreux antioxydants, qui jouent un rôle dans la diminution des inflammations. A cela s'ajoute le fait que nos intestins devraient contenir 100.000 milliards de bonnes bactéries, et que nous sommes loin d'en avoir autant. Or, pré et probiotiques, nous en apportent, ce qui permet de rétablir le microbiote intestinal. Celui-ci laissera moins de place aux mauvaises bactéries, et notre barrière immunitaire logée au niveau des intestins, pourra mieux jouer son rôle face aux agressions qu'elle subit.

Les aliments riches en antioxydants se remarquent souvent à leurs couleurs "pétantes".  Ils jouent un rôle sur le vieillissement cellulaire, et dans le cas du lupus, ils permettent de lutter contre les radicaux libres qui abiment les cellules et les tissus. Invitez-les à votre table et dans votre assiette!

Que l'on soit malades ou bien portant, pour aller mieux, ou pour maintenir un bon état de forme, cela passe toujours en premier lieu par son assiette. Et par la qualité de son contenu: des aliments frais, de préférence biologiques, suppression des aliments transformés et raffinés. Lorsque l'on fait sa propre cuisine, cela permet de moins ingérer des toxines et des polluants, des additifs aussi dont l'innocuité est parfois remise en cause, et cela coûte aussi moins cher, que d'acheter du "tout prêt". Les personnes ayant une maladie auto-immunitaire ont un système immunitaire affaibli. C'est le cas dans le lupus. Autant ingérer le moins possible les métaux lourds qui se logent sur nos neurotransmetteurs, mais aussi toutes les toxines qui vont être filtrées par nos émonctoires, et en premier lieu par le foie, et qui les encrassent.

La vérification du pH permet souvent de mettre en évidence un déséquilibre acido-basique, générateur de bien des maux. Le pH du corps doit être autour de 7,4. En dessous le corps est dit acide. Pour qu'il soit plus alcalin, les fruits et légumes permettent de réguler le pH. Ils sont riches en antioxydants, en prébiotiques, en fibres, qui assurent un meilleur transit, mais aussi qui ont des vertus sur le système cardiovasculaire, et qui sont un outil de prévention dans le cancer du colon, tout en nous apportant des vitamines et des minéraux.

Une meilleure gestion des inflammations passe par une supplémentation en oméga 3 de qualité. Les petits poissons gras comme les sardines, le maquereau (...) en contiennent beaucoup. Mais on ne peut pas en manger tous les jours! Donc une supplémentation s'impose, en continue. A noter que les petits poissons gras ont un autre atout: ils sont moins riches en métaux lourds.

Utilisez dans votre alimentation des herbes, et des plantes qui ont une action sur la régulation de l'inflammation comme le curcuma, et aussi des produits comme l'avocat, l'huile d'olive, les poissons gras, les graines de chia, de lin, le thé vert ,et une bonne hydratation, pour lutter contre la sécheresse de la peau, et prévenir les dégâts occasionnés par les radicaux libres, ou lutter contre les réactions allergiques éventuelles.

Dans les piliers de la naturopathie, la première intention reste et demeure les corrections sur l'alimentation. Le pourquoi en est simple: le travail sur la porosité intestinale est essentiel pour aller mieux. La supplémentation en vitamine D3 fait partie de la trousse de base de la lutter contre l'inflammation. On sait aussi qu'en cas de maladie rénale installée, les reins vont moins bien la fixer. Le mieux est prendre la vitamine D3, un peu tous les jours, afin que le corps l'utilise le plus correctement possible. On pourra dans certains cas lui associer la vitamine K2, qui dirige la vitamine D là où le corps en a le plus besoin (os, dents), mais aussi qui assure une protection cardiovasculaire, et qui permet de mieux réguler l'hypertension artérielle. Les personnes sous anticoagulants, ne peuvent pas utiliser la vitamine K2. A cela s'ajoute la régulation du stress: les fleurs de Bach ont la particularité d'être compatible avec tous les traitements. Différentes forment existent aujourd'hui, avec ou sans alcool pour les stabiliser, ce qui permet de les conseiller dans des élixirs personnalisés, à chacun. Elles agissent de façon subtile sur les émotions, le stress, le sommeil, mais elles vont plus loin. Les techniques énergétiques comme le LaHoChi, permettent aussi de nettoyer les blocages au niveau des méridiens, de refaire circuler les énergies bloquées, de réduire les inflammations, le stress, et favorise un meilleur sommeil, en procurant une sensation de lâcher-prise. La magnétothérapie qui est peut connue permet aussi d'avoir une action sur la réductions des inflammations, en travaillant localement, et aussi globalement. Lorsqu'on pose un aimant sur la peau, on va rétablir le champ magnétique terrestre sur cette zone, puisque celui-ci va aller jusqu'aux nerfs C, provoquant le relâchement des tensions. Sans compter que les outils mis à notre disposition en magnétothérapie, permettent de les intégrer facilement à notre quotidien.

6- Et pour conclure?

La prise en charge avec les techniques non conventionnelles, comme la naturopathie sont complémentaires à la médecine, et ne sont pas du superflu. Elles vous permettent d'effectuer un travail essentiel de rééquilibrage, en particulier sur le microbiote intestinal, et vous aident à intégrer une autre hygiène de vie, qui permet de réduire les inflammations. La vision globale des causes que nous avons dans notre métier,  me permet de vous accompagner aussi dans une meilleure prise en charge, et une meilleure gestion des facteurs de comorbidité. L'objectif pour moi est de remettre le corps à l'équilibre, en vous donnant les clés qui vous rendront autonomes rapidement. Dans cette prise en charge, chaque consultant est conseillé individuellement, et la compatibilité entre vos médicaments, et la phytothérapie qui peut être conseillée, est vérifiée. Pour en savoir plus, réservez votre entretien connexion avec moi, GRATUIT, d'une durée de 45 minutes, afin que nous puissions évoquer vos problématiques, et voir comment je peux vous aider.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Sommeil en dents de scie? Et si vous manquiez de sérotonine?

Conseils naturels pour mieux gérer la prise de poids, dans l'endométriose

Spondylarthrite ankylosante: est-ce possible d'avoir une vie sexuelle épanouie?

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.