Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)
Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)

Douleurs articulaires chroniques, fibromyalgie : pourquoi boire du kéfir de fruits peut être un atout ?

FIBROMYALGIE

Il y a environ quatre ans de cela, au détour d’un article dans une revue culinaire, j’ai pris connaissance de l’existence du kéfir de fruit. Je me suis renseignée sur le sujet, et j’ai commencé cette belle aventure, avec un kit de grains de kéfir de fruit. Ceux-ci sont différents du kéfir de lait. Je poursuis toujours cette boisson qui fait partie de mon quotidien. Même quand je pars en vacances, je trouve un moyen d’emmener mes grains ! C’est dire que je ne peux plus m’en passer, et pour une bonne raison : l’impact positif sur ma santé, et celle de mes proches. En cette période où les premiers frimas de l’hiver tapent à notre porte, et où certaines douleurs se font plus criantes, pourquoi est-il intéressant de boire du kéfir de fruit, quand on a des douleurs chroniques ou une fibromyalgie ? En quoi une petite boisson peut-elle améliorer notre quotidien ? C’est ce que vous saurez en lisant cet article !

1- Qu’est-ce que le kéfir de fruit ?

Lorsqu’on voit les grains de kéfir de fruit, blancs, de forme cubique, on ne peut pas imaginer quels trésors de mieux-être ils recèlent en eux. En effet, ils se composent de levures et de bactéries, qui sont utiles à notre santé. Vous retrouverez ces grains sous les noms de tibi ou tibicos.

 

On suppose que son origine est commune à celle du kéfir de lait, dans le Caucase. Toutefois, des traces de son existence ont été retrouvées au Mexique. Les tibicos se retrouvaient dans les figuiers de Barbarie, selon Louis Lutz, mycologue, qui les a étudié à la fin du XIXème siècle.
 

Ce sont des micro-organismes qui vivent en symbiose.

Ils se développent en utilisant le sucre qu’on leur ajoute et qu’ils transforment en gaz carbonique (le kéfir de fruit est donc une boisson gazeuse naturelle), en acide acétique, en acide lactique (que notre corps fabrique aussi), et aussi légèrement en alcool (1 à 2% : femmes enceintes et enfants de 4 ou 5 ans peuvent en consommer sans danger).

2- En quoi le kéfir de fruit est un probiotique ?

Le terme « probiotique » vient de l’Antiquité Grecque et signifie « en faveur de ce qui appartient à la vie ». Les probiotiques ne sont pas des agents pathogènes alors qu’ils peuvent être des levures, des champignons, des bactéries. Mais eux, nous veulent du bien !

On en retrouve beaucoup dans les produits fermentés naturellement, comme la choucroute. La fermentation naturelle est connue de l’Homme depuis la nuit des temps. Il l’a utilisée pour conserver ses aliments, et a constaté l’impact positif sur sa santé.

Ce ne sont pas les grains de kéfir de fruit qui vont être consommés, mais le liquide dans lequel ils se sont développés. Car le kéfir est un champion de la multiplication et du grossissement ! Plus on fait du kéfir, plus on a des grains.

L’efficacité des probiotiques tient à plusieurs choses :

  • Leur nombre doit être conséquent
  • Ils doivent être résistant à l’acidité gastrique
  • Ils doivent aussi résister aux sels biliaires

Et le kéfir de fruit rempli toutes ses conditions.

3- Quels sont les bienfaits du kéfir de fruit ?

  • Comme il peuple le tube digestif de bonnes bactéries, il permet du coup de limiter le développement des bactéries et levures pathogènes.
  • Il permet une meilleure digestion des aliments et de leurs nutriments.
  • Il aide à l’amélioration du transit intestinal
  • Il assainit le système immunitaire
  • Il procure une sensation de mieux-être grâce à un regain d’énergie
  • Les personnes qui ont des envies d’aliments sucrés constatent qu’avec la prise du kéfir, cela diminue.
  • Il calme le système nerveux
  • Il permet le développement de certains acides gras
  • Les personnes atteintes de la problématique du colon irritable (SII), ressentent une amélioration de leur maux
  • Il permet une meilleure absorption des vitamines B et K
  • Il aide à la restauration de la muqueuse protectrice des  qui nous sert de barrière.
  • Il intervient favorablement chez les personnes atteintes d’Hélicobacter Pylori

4- Comment se procurer et faire du kéfir de fruits ?

Les grains de kéfir de fruits ne sont pas les mêmes que ceux du kéfir de lait. Pour s’en procurer, pas la peine de les acheter. Boire du kéfir, c’est aussi participer à une certaines philosophie, qui est celle du partage de la santé et du mieux-être. Les grains de kéfir séchés se donnent. On en trouve sur des forums, et il existe aussi la chaine du kéfir, qui permet d’en recevoir en échange de quelques timbres pour l’envoie.

Pour le faire il faut se munir impérativement des outils suivants :

  • Un bocal d’1,5 litre en verre, style « le Parfait »,
  • 1,5 litre d’eau de source
  • ½ citron (jaune ou vert) BIO
  • 2 figues séchées BIO
  • 3 cuillères à soupe de sucre de canne BIO
  • 80 g de grains de kéfir
  • 1 passoire en plastique
  • 2 bouteilles en verre avec un bouchon
  • 1 entonnoir en plastique.
  • 1 Maryse en plastique

Respectez cette liste scrupuleusement. Le kéfir est aussi fragile.

Pour le faire, il suffit d’abord de rincer le bocal avec l’eau de source.

Ensuite, vous mettez les grains, le sucre, le ½ citron rincé à l’eau de source et coupé en 4, les 2 figues et 1,5 litre d’eau de source.

Vous rebouchez le bocal, et là, on patiente 2 jours pour le faire normal(il ne sera ni laxatif, ni constipatif).

Ensuite, on récupère avec la Maryse en plastique les figues, les morceaux de citron. Le sucre a été transformé.

On filtre en mettant la passoire sur l’entonnoir, pour récupérer les grains, qui seront rincés à l’eau de source.

Les bouteilles vont encore patienter 2 jours. C’est là où elles vont devenir gazeuses, avant de rejoindre la fraicheur du frigo.

On lave le bocal, et le dernier rinçage se fait à l’eau de source.

On recommence : grains+ citron+ figues+ sucre.

Quand je pars en vacances, une fois filtré, je conserve mes grains rincés à l’eau de source, dans un récipient hermétique en plastique, rempli d’eau de source avec du sucre de canne BIO. Direction, la glacière.

Je n’ai plus qu’à le remettre en route en arrivant en vacances.

5-Et pour conclure

Je l’ai déjà évoqué au printemps dernier dans mon article sur les intestins, mais notre mode de vie moderne, associé à une alimentation pro-inflammatoire, au stress, et à la pollution, a des conséquences y compris sur nos intestins dont on prête peu attention.

On sait aujourd’hui que prendre soin de cet élément majeur de notre immunité, c’est prendre soin de soi globalement. Le kéfir permet de travailler sur le rétablissement de l’homéostasie de notre corps, et donc de l’équilibre de ce dernier, chose à laquelle chacun de nous doit s’y employer, en particulier le naturopathe.

Dans cette période où les maux hivernaux nous guettent, doper sa barrière intestinale avec une agréable boisson, simple à réaliser et peu couteuse est une bonne supplémentation.

N’hésitons pas à en parler lors de nos rendez-vous.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.