Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)
Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)

Douleurs chroniques, fibromyalgie : pourquoi se supplémenter en vitamine D ?

Information

La pandémie a mis au devant de la scène une vitamine essentielle au bon fonctionnement de notre organisme : la vitamine D. En effet, on nous a vanté des vertues impressionnantes au niveau de notre immunité. D’ailleurs, en période hivernale, bon nombre d’entre nous avons des suppléments en vitamine D. Il suffit d’une simple prise de sang pour savoir où nous en sommes.  Mais pourquoi donc une supplémentation de cette vitamine est-elle encore plus importante pour les personnes atteintes de douleurs chroniques ou de fibromyalgie ? C’est ce que vous apprendrez dans cet article.

Qu'est-ce que la vitamine D ?

Contrairement aux autres vitamines que nous connaissons bien, la vitamine D n’est pas qu’une simple vitamine, c’est une pré-hormone. En effet, elle est la seule à se trouver dans l’alimentation et aussi que l’humain peut fabriquer. En effet, les ultraviolets du soleil permettent de la synthétiser au niveau de la peau.
 

Nos besoins évoluent en fonction de notre âge et des circonstances : les personnes âgées sont souvent supplémentées en vitamine D, car l’apport dans l’alimentation reste insuffisant, et c’est une population qui sort moins à l’extérieur, et de fait, profite moins du soleil.
 

Elle est liposoluble, c’est-à-dire qu’elle est soluble dans le gras. Elle est sensible à la lumière et la chaleur.

Pourquoi est-elle importante dans les douleurs chroniques et la fibromyalgie ?

On connait depuis longtemps sont rôle dans l’absorption par l’organisme du calcium et du phosphore, ce qui contribue à avoir des os, des dents solides. Mais pour cela, il faut d’abord qu’elle passe dans le foie et dans les reins.

La vitamine D joue un rôle essentiel dans le maintien et la restauration de la paroi intestinale. Or, si vous avez lu mon article sur l’utilité de prendre soin de ses intestins, vous savez que dans les douleurs chroniques, comme dans la spondylarthrite ankylosante ou dans la SEP ou dans la polyarthrite rhumatoïde, les problèmes intestinaux sont très présents, tout comme dans la fibromyalgie. En agissant sur cette l’hyperméabilité intestinale, on restaure une barrière face aux agents pathogènes.

La vitamine D a une action positive sur le système immunitaire car elle stimule les macrophages qui sont de véritables soldats : ils réagiront plus rapidement et donc plus efficacement face aux agressions de notre organisme.

Elle permet aussi d’augmenter le taux de certains lymphocytes,  ce qui a un effet anti-inflammatoire, et cela est bénéfique pour toute personne qui souffre de douleurs chroniques.

Des chercheurs Viennois se sont demandés si un lien pouvait être mis en évidence, entre les douleurs et le taux de vitamine D.  On remarque que les personnes qui ont des douleurs chroniques présentent un faible taux de vitamine D. Cette étude a porté sur 30 femmes fibromyalgiques, ayant un faible taux de vitamine D. Elles ont été supplémentées selon un protocole pendant 20 semaines. A la suite de cela, on a pu déterminer :

  • Une baisse significative des douleurs ressenties, avec un bénéfice acquis par ces femmes jusqu’à 24 semaines après l’arrêt de l’étude ; or la douleur impacte sur le sommeil qui est très souvent très perturbé chez les personnes atteintes de douleurs chroniques ou de fibromyalgie.
  • Les personnes ayant reçu de la vitamine D ont une fatigue matinale réduite par rapport à celles qui n’ont pas eu de supplémentation.

Des chercheurs en psychobiologie de Sao Paulo, ont quant à eux démontré que la vitamine D joue un rôle dans le traitement des signaux  sensoriels, et dans le sommeil. Un faible taux de vitamine D entraînerait des problèmes de sommeil, accentuerait le syndrome des jambes sans repos, l’apnée du sommeil ou la narcolepsie.

La vitamine D agirait donc sur la régulation de l’inflammation et du sommeil.

Enfin, la vitamine D impacte aussi sur la régulation hormonale, en particulier chez les femmes, qui ont des règles douloureuses. Une attention sera portée aux femmes atteintes d’endométriose et fibromyalgiques.

Où trouver la vitamine D ?

  1. Dans l’alimentation :
  • Les petits poissons gras en sont bien dotés : sardines, foie de morue, maquereaux, saumon, sont à mettre dans vos assiettes deux fois par semaine !
  • Les œufs : de qualité biologique, en particulier leur jaune est bien pourvu en vitamine D. Pour en bénéficier, mieux vaut les consommer peu cuit (à la coque ou mollet).
  • Le chocolat noir
  • Les abats (foie)
  • Certaines margarines, le beurre
  • Certaines céréales du petit déjeuner enrichies en vitamine D
  1. A l’extérieur

Il est important entre avril et octobre de s’exposer plusieurs fois par semaine au soleil, en particulier le visage et les avant-bras, une vingtaine de minutes pour synthétiser la vitamine D. 80% des Français manquent de vitamine D, être à l’extérieur fait du bien au moral et à l’organisme. Or, ce déficit est lié au manque d’ensoleillement, aux pollutions qui obstruent le ciel, à la couverture nuageuse qui peut être présente. Il est à noter aussi que les personnes à la peau mate ou sombre manquent plus souvent aussi de vitamine

Et pour conclure

N’oubliez pas de demander un avis à votre médecin, et aussi à votre naturopathe qui saura vous conseiller au niveau alimentaire et sur les prises des bons compléments en vitamine D, car tout ne se vaut pas !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.