Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny
 
Oasis d'entrepises 24 rue de la Mouche, 69540 Irigny 69540
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 12h et de 14h à 18h
 
07 80 61 62 47
Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny

Qu’est-ce que l’alimentation Seignalet ?

Information

Hypotoxique pour les uns, alimentation des cavernes pour les autres, qu’en est-il ?

Développée en 1985 par le docteur Jean Seignalet, elle a fait l’objet d’un ouvrage de référence : « L’alimentation ou la troisième médecine », dont la préface a été écrite par le Professeur Joyeux. Dans ce livre, Jean Seignalet passe au crible 91 maladies, tant sur plan médical que lors de l’application de sa méthode.

 

Il donne les résultats de cette dernière lorsque ses patients l’ont utilisée.

Mais qu’est-ce que l’alimentation Seignalet ?

Elle repose sur un premier constat : notre alimentation moderne s’est beaucoup (trop) éloignée de l’alimentation de nos origines.

De nombreux aliments ont été transformés par l’Homme au fur et à mesure des siècles, modifiant le nombre de leurs chromosomes.

Le deuxième constat implique l’exclusion de certains aliments :

  • toutes les céréales mutées : blé, kamut, épeautre, petit épeautre, millet, orge, avoine, maïs…
  • tous les laits et laitages issus des animaux : vache, chèvre, brebis et leurs dérivés (beurre, crème…).

 Pourquoi ?

Le lait des animaux est conçu pour nourrir ses petits, mais pas pour nourrir l’Homme !

Une attention particulière est apportée au mode de cuisson : on privilégie le cru ou peu cuit, et c’est souvent là que l’alimentation hypotoxique est critiquée. Tout ne peut pas être consommé cru. En fait, ce sont les modes de cuisson doux qui doivent être privilégiés pour ne pas brûler les huiles. Celles-ci doivent être de 1ère pression à froid, biologiques et consommées crues.

Enfin, pour se rapprocher de l’alimentation originelle de nos ancêtres, nous consommerons beaucoup de végétaux.

Un régime à faire pendant combien de temps ?

Je n’aime pas spécialement le terme de régime, bien que l’alimentation Seignalet implique des restrictions alimentaires, de par les aliments qui ne seront plus consommés.

 Je le vois plutôt comme s’intégrant à une hygiène alimentaire que je pratique depuis bientôt 17 ans maintenant. Lorsqu’on démarre cette alimentation, il n’y a pas de restriction de temps. Et lorsque vous avez des résultats positifs sur vos pathologies, le moindre écart se paie en douleurs et en troubles qui reviennent très vite, vous faisant comprendre à quel point, il est important de conserver cette hygiène alimentaire.
 

Mais par contre, il est primordial de faire toutes les exclusions, en même temps pour obtenir les meilleurs effets.
 

Une perte de poids moyenne de 7 kilos est constatée, dont la cause réside sans doute dans la suppression des laitages et des céréales modifiées, qui permettent d’apaiser le système digestif et de désencrasser les articulations.

Qu’est-ce que je peux manger ?

C’est souvent la  question qu’on se pose, car on ne voit pas que finalement, il y a aussi beaucoup de créativité dans le Seignalet.

Parmi les céréales, on pourra consommer du riz, du sarrasin, des légumineuses, des pâtes de riz achetées dans les épiceries asiatiques, des pommes de terre, des patates douces sans oublier le quinoa qui est très digeste.

Aujourd'hui, même dans les grandes surfaces, on arrive à trouver, dans les rayons diététiques, des pâtes de lentilles de corail (marque BARILLA) ou de pois chiche.

Cela  permet de mettre de la couleur dans l'assiette et de varier de temps en temps. Reste le problème du coût, bien que cela se soit de plus en plus démocratisé.
 

Les laits d’animaux sont remplacés par les boissons végétales, tout comme la « vraie » crème par des crèmes végétales:

  • riz, amande, soja modérément, coco

Aujourd’hui, les industriels ont compris cela, et proposent des yaourts, faits avec ces boissons végétales.

Les protéines animales et végétales font aussi partie des repas tout comme les crudités et les légumes et les charcuteries crues.

On privilégiera une alimentation de qualité biologique dans laquelle les nutriments ont été préservés et où les pesticides sont peu ou pas présents.

Bien entendu, les plats cuisinés industriels sont à prohiber.

Enfin la cuisson, car il faut bien cuire les aliments tout de même !

Ceux qui aiment les carpaccios seront ravis, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde.

L’essentiel est de garder raison en toute chose : je pense que le mieux est de privilégier les modes de cuisson doux, à la vapeur ou à l’étouffée.

Et cela tombe bien car nous sommes en hiver et que c’est le temps des petits plats mijotés !

Le Seignalet, est-ce que ça fonctionne ?

De par mon expérience, oui.

Fibromyalgique, cela m’a permis

  • de stopper les douleurs
  • de pouvoir marcher normalement.
  • de ne plus avoir de troubles digestifs
  • et mon sommeil est redevenu normal.

Mais, je ne suis pas guérie et ne le serai jamais. L’alimentation hypotoxique donne de bons résultats sur les maladies auto-immunes comme la fibromyalgie, la spondylarthrite ankylosante, la polyarthrite rhumatoïde, la maladie cœliaque (…),car elle permet de diminuer les inflammations, mais aussi sur le diabète de type 2 et sur beaucoup d’autres pathologies.

 Jean Seignalet, dans son ouvrage a eu l’honnêteté de chiffrer, en pourcentage, la réussite et les échecs de son  changement alimentaire, appliqué sur 91 pathologies. De mémoire, dans la fibromyalgie, le taux d’amélioration est de 78% et dans la spondylarthrite ankylosante, de 95%.

Cela vaut donc la peine de l’essayer !

Quelle vie sociale avec l'alimentation Seignalet?

Cela reste compliqué d’aller dans les restaurants car malgré ce qu’on peut vous assurer,  vous ne voyez pas la composition des ingrédients des plats. Il existe des restaurants sans gluten, même si vous l’aurez compris, le Seignalet va plus loin que ça.

Quand je suis reçue, j’apporte en général mon repas et je fais déguster aussi des préparations de mon cru : cela peut choquer mais lorsque l’on est invité, on vient pour le plaisir de passer un bon moment avec des personnes qu’on apprécie, alors autant que ce soit pour un moment en toute sécurité alimentaire !

Pour conclure

Avant de commencer à manger hypotoxique, prévoyez d’avoir les ingrédients nécessaires dans vos placards et d’avoir éliminé tous ceux que vous ne devrez plus consommer. Cela évitera erreurs et tentations.

 Sachez aussi qu’il va vous falloir décrypter les étiquettes des aliments pour traquer les interdits : vous verrez, vous serez surpris de trouver du lait dans du saucisson !

Si ce changement d’alimentation a donné de très bons résultats sur moi et rapidement, pour d’autres, il faudra le poursuivre dans le temps pour voir s’il fonctionne : Seignalet explique que dans certains cas, il a fallu attendre une année pour avoir les premiers résultats positifs ! Donc, courage !

 Le blog est là aussi pour vous donner des idées de recettes savoureuses ainsi que votre naturopathe ! .


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.