Marjorie Naturopathie (e.i)
Hygiéniste- Naturopathe à Chaponost (Rhône)
 
Marjorie Naturopathie (e.i)
Hygiéniste- Naturopathe à Chaponost (Rhône)
 

Comment la naturopathie aborde la spondylarthrite ankylosante ?

21 Août 2022 Marjorie Naturopathie Information

36 vues

La Spondylarthrite Ankylosante,  est une maladie rhumatismale inflammatoire, qui touche souvent les jeunes entre 20 et 40 ans, et où les hommes sont plus souvent représentés. C'est une maladie auto-immune puisque le corps se considère comme son propre ennemi. Elle atteint la colonne vertébrale, le bas du dos (lombaires), les talons, et les articulations sacro-iliaques (douleurs des fesses). Le pharaon Ramès II était porteur de cette pathologie.  C'est une maladie très douloureuse, tant le jour que la nuit, qui se caractérise aussi par des raideurs matinales: le réveil est lent, et douloureux, car il faut se dérouiller. C'est le rhumatologue qui pourra la dépister à partir de tests sanguins (dosage de CRP par exemple), d'imagerie, et repérer si le gène HLAB27 est présent, marquant une prédisposition pour cette pathologie. A côté des traitements classiques prescrits par votre rhumatologue, (anti inflammatoires, biothérapie...), comment en tant que naturopathe, et fille de malade, j'aborde la spondylarthrite ankylosante?

1- A quoi est due la spondylarthrite ankylosante?

Mon cher médecin acupuncteur, répondrait: "pour un symptôme, tu as vingt causes possibles!". Les causes sont donc multiples, et vont dépendre des individus. On peut citer:

  • une prédisposition génétique, avec la présence du gène HLAB27.
  • Des facteurs environnementaux: problèmes intestinaux (dysbiose intestinale), présence d'une bactérie intestinale, d'une protéine, alimentation moderne inadaptée, appauvrie par l'industrialisation.

La problématique intestinale est entière, une fois encore. Dans cette pathologie, comme dans la fibromyalgie, ou dans la polyarthrite rhumatoïde (et dans bien d'autres maux), le microbiote intestinal est déséquilibré. S'en suit une porosité des intestins, et de la paroi intestinale, qui ne va plus remplir son rôle de barrière immunitaire. Elle va laisser passer des macro- nutriments dans la circulation sanguine, qui n'auront pas été traités correctement par les intestins, et qui vont créer des désordres (flatulences, ballonnements...), et des problématiques santé. Les peptides bactériens vont pouvoir alors se fixer sur les articulations. C'est alors que le corps les assimile à un danger qu'il doit éliminer, en attaquant avec des anticorps, qui vont déclencher une inflammation.

2-Pourquoi adopter une alimentation anti-inflammatoire?

L'alimentation moderne ne correspond pas aux besoins de notre organisme. Elle a perdu sa richesse en nutriments, en vitamines et en oligo-éléments, car elle est trop transformée. En un peu plus de cinquante ans, la tomate a perdu environ 50% de vitamine C! C'est donc une alimentation dépourvue de bon sens, qui carence, et qui encrasse. Elle fragilise aussi le microbiote intestinal, qui devrait contenir 100 000 milliards de bonnes bactéries, pour jouer son rôle dans l'immunité.

Le suivi en naturopathie, permet de remettre du bon sens dans l'alimentation qui est source de vie, mais aussi qui doit rester source de plaisir.

La suppression des aliments pro-inflammatoires est la base:

  • gluten, céréales modifiées
  • laitages, dérivés de lait: cela crée l'acidité du corps
  • suppression des huiles raffinées, des sucres industriels
  • limitation de la viande rouge
  • apport en légumes et fruits alcalins, qui vont en plus permettre d'avoir des fibres
  • hydratation correcte

Cette suppression est accompagnée par l'incorporation d'aliments anti-inflammatoires. Les résultats sont rapides sur le système digestif, qui est apaisé. Le corps peut alors se désintoxiquer, et se désencrasser, avec de nouvelles habitudes alimentaires, qui sont la base d'une bonne hygiène de vie. Quand on commence à adopter ce mode alimentaire, l'arrêt n'est pas envisageable, puisqu'il est sanctionné par le retour des problématiques.

3-Quelles aides complémentaires peut apporter la phytothérapie?

Au delà de la prise de magnésium sous la bonne forme, qui sera bien assimilé par l'organisme, et qui intervient dans plus de 300 réactions métaboliques, on ajoutera une supplémentation en vitamine D, dont on sait que l'ajout permet de diminuer l'inflammation. Les vitamines du groupe B seront les bienvenues, puisqu'elle interviennent au niveau de la fatigue, des troubles du transit, des douleurs articulaires et musculaires, des problèmes de concentration aussi.

Sur le plan de la phytothérapie, deux axes peuvent être intéressants, puisqu'on pourra ajouter des compléments en gémmothérapie. Le cassis, qui est un puissant anti-inflammatoire, agit sur toutes les sphères, y compris sur les allergies. Ce bourgeon est un tonique, il sera donc pris avant 17h pour ne pas perturber le sommeil. Comme il booste les bourgeons qui lui sont associés, profitons pour ajouter la vigne vierge:  c'est le bourgeon typique de la spondylarthrite ankylosante. Cette plante qui est une liane va agir sur la souplesse articulaire. Elle a une action sur la régénération des petites articulations, et est un anti-inflammatoire. J'aime aussi ajouter le bourgeon d'aulne glutineux: dans la spondylarthrite ankylosante, il y a un problème pulmonaire qui se développe, les gens se voutent. L'aulne glutineux a des propriétés antibiotiques, anti-inflammatoires, et anti-allergiques, tant sur la sphère ORL, qu'articulaire. Il est donc intéressant de l'associer au bourgeon de cassis, pour que tous les deux puissent agir en complémentarité.

Pour les personnes qui sont sous anti-coagulants , fluidifiants sanguins, ou sous anti-inflammatoires non stéroïdiens, la reine des prés ne doit pas être prise. La reine des prés, dont les vertus sur l'apaisement des douleurs sont mentionnées depuis le Moyen-âge, pourra être prise sous forme de tisanes, ou d'ampoules de plantes fraîches. L'Agence Européenne du Médicament reconnaît ces propriétés antalgiques. Le curcuma semble ces dernières années connaître un engouement. S'il est vrai que cette épice donne de la couleur, et du parfum à certains plats exotiques, en complément alimentaire, la prudence est de mise. Bien que ses propriétés sur la réduction des inflammations soient reconnues, tout le monde ne peut pas en prendre.

4- Que va apporter la magnétothérapie dans la spondylarthrite ankylosante?

Avec la magnétothérapie, on va pouvoir travailler sur différents axes, en fonction de l'action recherchée, et de la grosseur des aimants.

On va utiliser la puissance des gros aimants de magnétothérapie, pour rééquilibrer l'organisme. En effet, là où il y a "mal à dit", il y a un déséquilibre énergétique, et des blocages. Mais en plus, localement, on pourra utiliser les petits aimants pour avoir une action de détente, et d'apaisement sur les inflammations.

Avec les petits aimants, le travail se fera sur les points qui posent d'autres problèmes aux personnes. On pense aux yeux qui font souvent souffrir, au transit , au sommeil, au stress, et aux problèmes pulmonaires. Là encore, l'objectif est le mieux être à atteindre, qui, par effet mécanique, va diminuer les inflammations. On agit toujours en synergie avec les autres techniques bien être. Les protocoles seront à faire dans la durée, car l'action des aimants est plus lente que celle des aiguilles des acupuncteurs. Là encore, des précautions sont à prendre, car tout le monde n'est pas éligible à la magnétothérapie.

Et pour conclure?

D'autres techniques sont aussi intéressantes à utiliser. Les fleurs de Bach, vont permettre d'aborder la sphère émotionnelle, en travaillant sur la résistance à la fatigue, le sommeil, et le stress, dont on sait qu'il majore les inflammations.

Vous l'aurez compris aussi, il est nécessaire que le diagnostic soit posé par le corps médical, et que les mises en places faites dans le cadre de la naturopathie, soient bien gérées, par votre naturopathe. En effet, le naturel peut s'avérer très utile quand il est bien connu, maîtrisé et conseillé, mais il peut être dévastateur, et même dangereux, quand on veut jouer aux apprentis sorciers. Or, la naturopathie, ce n'est pas cela! Je vous rappelle que le naturopathe n'est pas médecin, qu'il ne pose pas de diagnostic, que vous ne devez pas interrompre vos traitements, et que le premier principe de la naturopathie, est: ne pas nuire.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Polyarthrite rhumatoïde: comment la magnétothérapie peut vous soulager?

Pourquoi l'arrêt du lactose dans les douleurs articulaires est inutile?

Pourquoi limiter le sel dans les maladies auto-immunes ?

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.