Marjorie Naturopathie (e.i)
Hygiéniste- Naturopathe à Chaponost (Rhône)
 
Marjorie Naturopathie (e.i)
Hygiéniste- Naturopathe à Chaponost (Rhône)
 

Douleurs articulaires chroniques, prise de poids : et si cela venait de l’inflammation ?

06 Mar 2022 Marjorie Naturopathie Information

75 vues

En cette période de sortie d’hiver, ou nous espérons tous l’arrivée du printemps et des rayons de soleil qui l’accompagnent, les publicités pour vanter les bienfaits de tel ou tel régime ne cessent de pleuvoir dans les médias. C’est un constat : tu as pris du poids ! Plus exactement, de la masse. Toi-même, tu le constates : tu ne rentres plus dans ce bon vieux pantalon, tes chemisiers sont trop justes, même tes chaussures te serrent. Ton visage s’est arrondi, comme ces petites « poignées d’amour » autour de ta taille. Tu te sens mal à l’aise, et tes douleurs sont toujours là. Pourtant, tu as essayé beaucoup de régimes, tu t’es privé, tu as même pensé à te faire opérer… mais rien ni fait : tu continue cette course effréné. Ton entourage peu complaisant pense que tu aurais moins mal si tu t’allégeais de quelques kilos, et si tu te bougeais. Et si tout cela finalement venait de ton inflammation ?

1- Que sont les douleurs articulaires chroniques ?

Les douleurs articulaires chroniques concernent tout le monde, sans limite d’âge. De jeunes enfants peuvent en être atteints. Notre corps humain contient 400 articulations faites pour créer de la souplesse et de la mobilité. Cette mécanique fonctionne généralement bien, sauf en cas de douleurs. La douleur est dite chronique, quand elle va durer au-delà de trois mois, sans améliorations avec les traitements médicamenteux traditionnels. 12 millions de français sont dans cette situation. Les problèmes gynécologiques et les troubles hormonaux féminins peuvent générer cet état, comme dans l’endométriose.

Les causes de ces douleurs sont multiples :

  • Chutes
  • Accident
  • Coup
  • Usure du cartilage qui provoque des douleurs arthrosiques.
  • Malformation
  • Inflammation sur une zone déterminée, comme dans la tendinite ou la bursite.
  • Maladie inflammatoire comme la polyarthrite rhumatoïde, ou le rhumatisme articulaire aigu.
  • Dépôt de cristaux dans les articulations : en naturopathie, on appelle cristaux des déchets durs de notre organisme, qui proviennent de notre mode d’alimentation, trop riche en viande, en poissons, en œufs, en produits laitiers, en légumineuses, en céréales, en sucres raffinés. Ces déchets devraient pouvoir être éliminés par les urines et par la transpiration, qui parfois vont être saturés. Le corps devient alors acide, et des maladies aigues peuvent alors se développer, comme l’eczéma sec, la néphrite, les problèmes articulaires. Ces toxines doivent être éliminées par nos émonctoires (organes d’élimination) que sont les reins, le foie et la vésicule biliaire.

2- Qu’appelle-t-on inflammation en naturopathie ?

Le corps est une formidable machine. L’inflammation est une réponse à une agression que ce dernier subit, qui peut- être de différents ordres :

  • Physique
  • Chimique
  • Microbienne
  • Thermique

 

La réaction inflammatoire relève des 5 critères suivants :

  • La rougeur visible
  • La chaleur
  • La tuméfaction
  • La douleur ressentie
  • La perte fonctionnelle.

Nos intestins, notre peau, et notre système respiratoire subissent ces agressions en permanence. La peau permet l’évacuation des toxines sous la forme de sueur, mais elle protège aussi l’organisme des agents pathogènes extérieurs. Les poumons sont autant en lien avec l’intérieur du corps, qu’avec l’extérieur.

Ils permettent l’apport en oxygène au corps mais aussi, ils évacuent le dioxyde de carbone. Quand aux intestins, ils sont recouverts d’une muqueuse chargée de bloquer les agents pathogènes, et ils permettent l’évacuation de nos déchets. Pour maintenir cet équilibre, le corps utilise entre autre chose des cytokines : ce sont des protéines du système immunitaires, dont la mission est de réguler le travail des autres cellules.
 

Quand les agressions sont permanentes comme avec la mauvaise alimentation, l’inflammation s’installe alors durablement, elle est dite de « bas grade », et la prise de poids se développe, encrassant un peu plus l’organisme.

3- Quel rôle joue le microbiote intestinal?

L’alimentation, le stress, la pollution, les médicaments, déséquilibrent le microbiote, mais la prise de poids aussi : en effet, il va s’installer alors la dysbiose. Lorsque nous mangeons, nos aliments vont être réduits en une bouillie pour que les nutriments puissent être transportés jusque dans nos organes. Cela passe par tout un tas de sucs et d’enzymes qui vont découper les grosses molécules en plus petites. Mais dans le cadre des douleurs articulaires chroniques, les intestins sont devenus poreux. Ils laissent alors passer ces grosses molécules sans les traiter correctement. Ballonnements, flatulences, profusion de la flore intestinale font alors partie du quotidien des personnes. Une inflammation locale s’installe, en plus de l’inflammation générale. Le tissu graisseux garde lui aussi des cytokines, qui vont générer de l’inflammation.

Cette inflammation est le terreau des maladies chroniques : la structure chimique de l’insuline change, et l’empêche de jouer son rôle de régulation de la glycémie. Cette prise de poids entraîne donc une résistance à l’insuline qui va fatiguer le pancréas.
 

4-Comment avoir une action naturelle sur l’inflammation et la prise de poids ?

En passant sous alimentation hypotoxique, on ne va plus ingérer des aliments qui vont générer de l’inflammation. Cela entraîne un rétablissement de la muqueuse intestinale qui va être moins poreuse, et donc une diminution, voir une suppression des ballonnements et autres flatulences, mais aussi des douleurs. La flore et le microbiote retrouvent leur équilibre, et l’inflammation en terme de douleurs, est réduite, voir supprimée. En même temps, la perte de poids est enclenchée.

C’est aussi ce qui va permettre de rétablir l’équilibre acido-basique. Faire un test de pH est toujours intéressant. Il vous suffit d’acheter les bandelettes de pH en magasin bio, et de faire le test sur vos urines pendant 5 jours (pas sur la première urine du matin). Si la moyenne est supérieure à 7, tout va bien. Si elle est inférieure à 7, aïe, votre terrain est acide. Dans 100% des cas que je vois au cabinet, c’est un terrain acide. Cela est corrigé en premier lieu avec l’alimentation. On peut ajouter ensuite d’autres compléments.

On favorisera des aliments qui n’acidifieront pas le terrain, avec une consommation de légumes verts. Cela tombe bien, car en Médecine Chinoise, le méridien foie passe par les yeux. Un bon moyen de le stimuler est de manger des aliments verts. On soutiendra la fonction rénale avec de l’ortie par exemple qui est aussi un puissant reminéralisant, mais aussi avec le bourgeon de frêne au printemps, et en hiver, celui de hêtre qui fatigue moins les reins.

Pour drainer les cristaux, rien de mieux qu’une bonne hydratation avec une eau peu minéralisée, ou du thé vert qui est un puissant antioxydant. Des plantes comme a piloselle ou l'orthosiphon aideront au drainage.
 

Les laitages d’animaux (vache, brebis, chèvre) et leurs dérivés (beurre, crème, lait, glaces) seront supprimés, car ils sont générateur d’acidité. Ils seront remplacés par des boissons végétales.

Les poissons gras, riches en oméga 3, comme le saumon (à limiter à une portion par semaine), ou mieux encore l’omble chevalier, ainsi que les petits poissons, comme le maquereau, la sardine, seront à l’honneur. Si vous n’aimez pas ce genre de poisson, songez à une supplémentation en oméga 3. Pour éviter d’avoir le reflux de poisson, laissez vos oméga au frigo : les capsules se dissoudront plus loin dans le tube digestif.

On choisira de bonnes huiles, 1ère pression à froid et des oléagineux.

La supplémentation en vitamines D3-K2 (pas de vitamine K pour certaines personnes sous anticoagulants) est intéressante pour faire diminuer l’inflammation, fixer le calcium.

Le bourgeon de cassis puissant anti inflammatoire et celui de vigne vierge, tout comme la prêle, le bambou, l’harpagophytum seront des compléments bien apprécié.

5- Et pour conclure?

L’inflammation entraîne la prise de poids, ainsi que d’autres mécanismes qui nuisent au bon fonctionnement de l’organisme, et qui génèrent d’autres problèmes de santé. Comme dans toutes maladies, la première intention se déroule dans la composition de notre assiette : moins on ingère de toxines, mieux le corps se porte. Les compléments alimentaires, sont des coups de pouce parfois nécessaires, qui ne substituent pas à vos médicaments, ni à la surveillance médicale que vous devez poursuivre. La naturopathie apporte sa part complémentaire à votre équilibre, et à la régulation de vos inflammations.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Polyarthrite rhumatoïde: comment la magnétothérapie peut vous soulager?

Pourquoi l'arrêt du lactose dans les douleurs articulaires est inutile?

Pourquoi limiter le sel dans les maladies auto-immunes ?

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.