Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)
Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)

Comment le stress agit sur les douleurs chroniques et la fibromyalgie ?

FIBROMYALGIE

En avoir plein le dos, en avoir ras-le-bol, se prendre la tête, porter un poids lourd sur ses épaules : voici quelques expressions qui nous indiquent le langage qu’utilise notre corps, pour nous signifier que notre état de stress nuit à notre mieux-être. Tout le monde est stressé, mais savez-vous ce qu’est le stress ? Comment il se manifeste et comment il agit sur vos douleurs chroniques ou votre fibromyalgie ? Réponse dans cet article !

1- Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est tout d’abord une réaction normale de notre corps, face à un évènement imprévu, qui entraîne une réaction ou un nombre de réactions pour y répondre.
 

Lorsque l’Homme vivait au temps de la Préhistoire, il fallait bien qu’il réagisse très vite face aux dangers que représentait la confrontation avec certains animaux.

Il se manifeste sur le plan physique, émotionnel ou psychologique et comprend divers symptômes qui vont se développer selon les individus :

  • Tensions dans les muscles
  • Fatigue
  • Douleurs (mal de ventre, mal de tête…)
  • Problèmes cutanés (acné, eczéma, urticaire…)
  • Tacchycardie
  • Irritabilité, nervosité, angoisse
  • Crises de larmes
  • Dépression
  • Boulimie
  • Anorexie
  • Problèmes de sommeil
  • Problèmes d’attention et de concentration…

Quand le stress atteint des sommets, on peut avoir une sensation de gorge nouée, de tremblements, de malaises. Nous ne sommes pas égaux devant ces symptômes, chacun va réagir avec une intensité variable face à ce genre de situation. Les situations de stress sont infinies : chez les jeunes, les évaluations orales ou écrites, les examens, en seront un bon exemple, chez d’autres personnes, le stress d’être dans les embouteillages, de prendre les transports en communs, de commencer un nouveau boulot, de partir en vacances, de recevoir du monde pourront être quelques exemples. Nous le voyons aussi depuis 18 mois, la pandémie, la situation de confinement ont eu des répercussions émotionnelles terribles aussi sur la population.

2- Quels sont les différents types de stress ?

Il y a le stress post-traumatique qui survient suite à un évènement traumatisant, dont le souvenir est très douloureux.

C’est un stress qui se prolonge dans le temps. On pense par exemple aux personnes qui ont survécu à des guerres ou à des attentats, et qui racontent revivre des scènes cauchemardesques encore des années plus tard, malgré des prises en charges psychologiques.

D’autres personnes qui auront vécu des accidents de la route par exemple, refuseront de repasser par le même endroit. Des victimes d’agressions sexuelles ne gardent parfois aucun souvenir de ce qu’elles ont vécu. Certaines personnes sombres dans la dépression, alors que d’autres vont être dans la surprotection de leurs proches, ou bien devenir agressives, avec des sautes d’humeur.
 

Le stress peut devenir chronique et s’installer dans la durée. La personne est malade de son stress.

On le retrouve beaucoup et de plus en plus même dans le travail. Il s’agit du « burn out » :

  • La personne est lessivée,
  • Elle dort mal,
  • Elle ressent des tensions musculaires,
  • Elle a des troubles digestifs et des douleurs en général,
  • Eet son état peut devenir très inquiétant, avec un risque suicidaire.

3- Quelles sont les conséquences du stress sur les douleurs chroniques ?

Les effets négatifs du stress sur notre organisme sont nombreux. Dans les périodes de forts stress, on a souvent tendance à attraper tout ce qui passe au niveau des virus, et il n’est pas rare d’entendre les gens dire qu’ils sont tout le temps enrhumés. En effet, le stress prolongé et répété fait baisser nos défenses immunitaires.

Comme il nous fatigue plus, notre organisme a tendance à avoir moins de capacités pour se défendre, et on tombe plus souvent malade. C’est souvent cela qui va nous inciter à consulter un médecin, et que nous devons repérer comme signal d’alerte : il est temps de faire une pause !
 

Les douleurs physiques liées au stress ressenti se retrouvent sur le plan musculaire et articulaire. Il n’est pas rare que mes clients me disent qu’en période de stress, les poussées de douleurs sont encore plus intenses que d’habitude. Les nerfs sont à fleurs de peau et tendus. On retrouve aussi beaucoup de douleurs abdominales, avec des maux de ventre, des problèmes digestifs accrus.

Pour éliminer le stress, nos organes d’élimination vont surfonctionner pour tenter de rétablir une situation plus confortable pour l’organisme, qui doit toujours être maintenu en équilibre. On, dans nos pathologies, 70 % des personnes sont atteintes de troubles digestifs, assez invalidants. L'estomac et nos intestins vont réagir:

  • intestin irritable
  • diarrhée
  • constipation
  • reflux gastro-oesophagien
  • ballonnement...
     

Le côté préssurisant du stress se note dans les troubles d’ordre neurologiques, avec les migraines, les maux de tête ou les céphalées de tension, qui illustrent l’expression « se prendre la tête » sur nos maux. La tension artérielle augmente avec son lot de palpitations. Un stress prolongé peut déclencher des maladies cardiovasculaires avec des incidences graves sur la santé, si cela n'est pas pris en charge correctement.

 

Les personnes stressées sont souvent des personnes qui ont un mauvais sommeil. Cela peut être la cause ou la conséquence du stress, mais joue sur les douleurs. Le sommeil réparateur compte pour 50% de notre réserve énergétique. Quand on dort mal, on est très vite épuisé et encore plus stressé. Cette spirale infernale engendre des douleurs physiques, mais aussi des problèmes psychologiques et émotionnels, avec un risque de dépression.

Chez les fibromyalgiques par exemple, le sommeil est une problématique majeure. Le corps ne peut pas se reposer sans un sommeil qualitatif, ni le mental. Le stress nourrit le mauvais sommeil, qui va nourrir les douleurs, qui elle-même vont créer des problèmes de sommeil (les fibromyalgiques ont mal le jour et la nuit), qui vont générer encore plus de stress. La recherche d’un meilleur sommeil est donc fondamentale pour mieux gérer les douleurs et son énergie.
 


4- Comment la naturopathie peut-elle m’aider à mieux gérer mon stress ?

Je demande toujours à mes clients s’ils ont d’abord consulter leur médecin traitant. La naturopathie intervient en seconde intention.

Le stress entraîne une fuite importante des minéraux de notre organisme, d’où les crampes et douleurs musculaires variées, mais aussi la fatigue.

Le corps à donc besoin de recharger ses batteries avec des oligoéléments du groupe B, du magnésium, du zinc et du calcium. Ce rééquilibrage passe par l’alimentation, mais aussi par une supplémentation en oligoéléments de qualité, avec une durée dans le temps.
 

Quand on est stressé, on est fatigué, on manque souvent d’entrain, de motivation ou bien on est une pile électrique. Toujours est-il qu’il faut absolument être attentif à ces signaux qui nous indiquent, qu’il faut prendre soin de notre corps. L’activité physique surtout pratiquée en extérieur, comme un peu de marche, permet de récupérer aussi de la vitamine D, d’aérer l’esprit, de déconnecter le mental des soucis, de fatiguer bénéfiquement le corps, et de recaler son sommeil. Il faut le voir comme un temps de soin pour soi.

Des exercices de relaxation, de visualisation et de la méditation peuvent vous être proposés :

  • ils permettent de se recentrer sur soi,
  • sur son souffle
  • et de diminuer les tensions.

L’avantage, c’est que vous pouvez ensuite les pratiquer de façon autonome, régulière, et même plusieurs fois par jour, car ils prennent peu de temps.

Les bénéfices ressentis sont rapides.

J’aime aussi beaucoup utiliser les bourgeons de plantes, comme le figuier qui est un antistress intéressant, couplé à celui de tilleul qui va agir sur le sommeil. Les deux sont à large spectre : ils agissent autant sur les conséquences physiques du stress, que sur les conséquences émotionnelles. Ils peuvent s’ajouter sans problèmes aux traitements médicamenteux. Le tilleul est même le seul bourgeon qu’on peut utiliser chez l’enfant.

Quant à la magnétothérapie, elle va permettre de travailler sur les énergies qui changent en fonction des saisons, on va donc agir sur la régulation des flux énergétiques, mais aussi sur les points du stress, pour les déverrouiller. Pour l’avoir fait sur moi, j’avoue que cela m’avait détendue très rapidement, avec une sensation de lâcher prise, alors que mon stress était très haut, avec des douleurs au niveau des épaules et du cou.

 

Du coup, cela va apporter une détente non seulement à l’esprit, mais au corps,  car les blocages énergétiques vont sauter, pour apporter une fluidité.

Et pour conclure?

Le stress a de nombreuses conséquences sur les douleurs et sur les symptômes annexes. Mais il y a des solutions d'accompagnement naturelles qui peuvent vous apporter un mieux être en toute sécurité,  et qui sont compatibles avec vos traitements médicamenteux.

N’hésitez pas à demander des conseils et n’interrompez pas vos traitements médicamenteux sans l’avis de votre médecin.

Un naturopathe n’est pas habilité à poser un diagnostic. Je vous accompagne dans votre mieux-être, en sécurité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.