Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)
Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)

Pourquoi pratiquer une activité physique quand on est atteint de douleurs chroniques ou de fibromyalgie peut être bénéfique?

Information

La fibromyalgie se définit par, entre autre chose, des douleurs diffuses qui vont crescendo, jusqu’à devenir permanentes. Mais elle n’est pas la seule pathologie à fonctionner ainsi et à gâcher la vie des personnes qui en sont atteintes. Au fur et à mesure du temps, elles ont tendance à se recroqueviller sur elles-mêmes, et à de moins en moins bouger : cela entraîne une perte d’autonomie. Or, c’est ainsi qu’un cercle pernicieux se met en place : moins on fait de choses, moins on en fera, et le retour à une activité physique sera très complexe.

Beaucoup de malades bénéficient de soins en kinésithérapie dont l’objectif est d’éviter de se « rouiller ». Ce sont souvent des séances très éprouvantes. A certains moments, les personnes sont tentées de tout arrêter : ras-le-bol de s’entendre dire qu’il faut se bouger pour limiter les poussées et leur intensité, quand déjà s’extirper de son lit relève du défi. Une fois cette colère passée, on peut se demander pourquoi pratiquer une activité physique quand on est atteint de douleurs chroniques ou de fibromyalgie peut être bénéfique ?

1- Quel est l’intérêt de la pratique de l’activité physique ?

On sait que trente minutes d’activité physique sont nécessaires pour déclencher les endorphines. Ce sont des hormones qui atténuent le stress et la douleur. Une personne malade qui ne va plus pratiquer d’activité physique ou va diminuer de façon importante cette dernière, verra ses capacités physiques chuter. Sa force, sa souplesse et sa résistance seront réduites.
 

Le corps et l’esprit sont liés : je viens d’évoquer l’impact sur le physique, mais le retentissement sera aussi mental : elle se sentira moins sûre d’elle et son bien être général sera amoindri. Puisque moins d’endorphines seront libérées, son stress et ses angoisses augmenteront ; or, déjà chez les fibromyalgiques, on sait qu’une des causes potentielles de la maladie, est un stress récurrent. Le sommeil qui est aussi chaotique chez les personnes souffrant de douleurs chroniques (comme dans la polyarthrite rhumatoïde, ou la spondylarthrite ankylosante), sera aggravé .
 

Un autre problème émerge aussi avec la réduction de l’activité physique ou sa suppression : lorsqu’il faut avoir une activité physique, celle-ci devient encore plus douloureuse, entraînant les malades, à refuser tout sport, et générant une perte d’autonomie encore plus forte.

2- Qu’est-ce qu’une Activité Physique Adaptée ?

Les Activités Physiques Adaptées (APA) « regroupent l’ensemble des activités physiques et sportives à des fins de prévention secondaire ou tertiaire, de réhabilitation, de post-réhabilitation, de rééducation, d’éducation ou d’insertion sociale auprès de personnes en situation de handicap et/ou vieillissantes » (Ninot et Partyka, 2007).

Il est important d’être accompagné par des professionnels. En effet, l’activité physique doit être personnalisée et adaptée à la personne et à son niveau de douleurs. Bien que beaucoup de sports peuvent se pratiquer seuls, l’alliance avec un professionnel permet de se motiver. Et très souvent, c’est quelque chose qui manque aux malades.

3- Quels sont les bénéfices d’une activité physique ?

La reprise d’une activité physique permet de reprendre la main sur une vie active délaissée parfois depuis très (trop) longtemps. On sait que chez les personnes atteintes de fibromyalgie la douleur est ressentie de façon exacerbée. L’activité physique permet de diminuer ce seuil et donc d’avoir moins mal paradoxalement.
 

La personne se sent mieux dans son corps et dans sa tête : elle est plus confiante en elle-même et en ses capacités. Cela se voit, car son humeur est plus positive. Son stress diminue et son sommeil est meilleur et plus réparateur, ce qui contribue aussi à une meilleure gestion de sa fatigue, de ses douleurs et de ses émotions.

Les activités physiques d’aérobie, comme la marche, la natation ou le vélo d’appartement permettent d’augmenter le bien être général de la personne et donc, sa qualité de vie aussi. Les efforts sont mieux tolérer et le niveau de douleurs se voit diminuer (Fontaine 2010). Les capacités cardiovasculaires et respiratoires sont améliorées, tout comme l’endurance.

On peut ajouter du Taï-Chi, du Qi Qong, ou de la gym douce (gym pour les séniors), qui permettent de travailler sur le renforcement musculaire. Ces pratiques permettent d’augmenter la force des muscles, tout en diminuant la douleur de ceux-ci.

Le stretching, la danse, ou la relaxation agiront quand à ceux sur la souplesse musculaire, sur le relâchement des tensions des muscles, ils permettront aussi d’améliorer la connaissance des sensations corporelles, et le travail sur la respiration permettra d’agir sur le stress et la concentration.

4- Comment mettre en pratique l’activité sportive ?

Quand on souffre de douleurs chroniques, on sait qu’il y a des jours avec et des jours sans. Les jours avec, en général, les personnes se donnent beaucoup. L’objectif est d’avoir un programme qui soit progressif en tenant compte de cela. Il doit aussi également être graduel au niveau du temps passé sur un groupe d’exercices et de leur intensité. Mais surtout, l’activité physique doit être régulière.
 

Sur le plan énergétique, en Médecine Chinoise, on sait que 50 % de nos batteries sont rechargées par le sommeil et les 50 autres pourcent sont liés à 3 heures d’une activité de notre choix. Ces trois heures peuvent se faire d’un bloc (ce qui est impensable pour les personnes qui ont mal), ou réparties sur la semaine.

La mise en place d’un cahier permet de s’auto-évaluer. Alterner les activités permet aussi d’alterner les lieux où on les pratique et d’éviter la saturation. L’activité physique est préconisée dans tous les centres de rééducation et les cures thermales, car son efficacité a été démontrée par de nombreuses études.

En tant que naturopathe, je conseille toujours des activités qui ne vont pas choquer le corps, et que vous pourrez faire à moindre coût, pour une bonne efficacité. Je mets en place un fichier de suivi, pour vous, afin que vous puissiez appréhender les mécanismes de votre corps.

Soyez toujours fière de ce que vous accomplissez, car vous le faites pour vous, et n’hésitez pas à me contacter pour avoir des conseils personnalisés, dans le cadre de nos rendez-vous.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.