Marjorie Naturopathie (e.i)
Hygiéniste- Naturopathe à Irigny (Rhône)
 
Marjorie Naturopathie (e.i)
Hygiéniste- Naturopathe à Irigny (Rhône)
 

La bûche presque enneigée de Marie Laforêt, vegan, et sans cuisson

23 Déc 2021 Marjorie Naturopathie Recettes de cuisine

Pour ce dernier article du mois de décembre 2021, je ne pouvais pas passer à côté d’un incontournable de la saison : la bûche de  Marie Laforêt ! Mais pas n’importe laquelle.

Parmi toutes mes recettes, j’ai choisi celle-ci : simple, rapide, sans cuisson et vegan. Toutes mes recettes ne sont pas forcément végan. J’avoue avoir découvert ce qu’est le véganisme un dimanche où je me suis retrouvée sans œufs à la maison pour faire mon gâteau ! Or, je ne fais mes desserts que le dimanche. Donc, la gourmande qui sommeille en moi se devait de chercher et de trouver une solution ! Finalement, cela m’a ouvert les portes de plus de réflexions, plus de  fantaisies, tout en continuant aussi à manger des protéines animales, de façon raisonnable.

Cette bûche est faite avec du tofu, donc du soja. Elle ne conviendra donc pas à tout le monde. Pour les autres, ce sera la découverte d’un entremet blanc comme neige, très doux, que l’on peut modifier en changeant le sucre utilisé. Ici du sucre fleur de coco, mais on peut le remplacer par du sucre de canne bio,qui fera ressortir plus le goût de la noix de coco.. La bûche changera de couleur, et dans ce cas-là, soit on gardera le coulis de fruits rouges, avec la bûche toute blanche, soit on fera un coulis de chocolat avec la bûche marron.

N’oubliez pas de la préparer 24h à l’avance, afin que le gélifiant fasse son travail ! Je me suis intéressée dans cet article, en particulier à la noix de coco, pour l’exotisme que cela procure, mais aussi parce que c’est un de mes parfums préférés.

Alors, à vos fourneaux !

1- Quelles sont les principales caractéristiques de la noix de coco ?

La noix de coco nous vient de lointains pays ou régions où le soleil brille au zénith. Elle est présente sur nos rayons sous différentes formes : entière, la chaire découpée, en brique pour s’hydrater avec son eau, en poudre, sous forme de lait ou de crème. On peut l’utiliser dans des préparations salées (dhal de lentilles corail par exemple), ou sucrées. Son goût assez neutre au final, lui permet d’être associée à des épices et d’ajouter de l’onctuosité aux préparations.

Elles donc riche en lipides (ce fameux gras !), mais aussi en fibres qui vont nous permettre de soigner notre transit et justement, tout en nous donnant une impression de satiété plus rapide. C’est aussi une bonne source de fer (2,43 mg/100 g, même s’il est moins bien absorbé que le fer contenu dans les protéines animales), du phosphore et du potassium.

Sur le plan  des calories, contenant beaucoup de gras et surtout des acides gras saturés, c’est un poids lourds dont on n’abusera pas : 365 calories pour 100 g.

2- Pourquoi consommer de la noix de coco ?

D’abord parce que la noix de coco apporte beaucoup d’énergie.

Les différents acides gras qu’elle contient sont de puissants protecteurs de notre système cardiovasculaire. Environ 90 % des lipides contenus dans 100g de noix de coco appartiennent à la catégorie des acides gras saturés, ce qui est exceptionnel dans le monde végétal.

Les protéines végétales de la noix de coco auraient une propriété sur le cholestérol et les triglycérides qu’elles feraient baisser.

La forte proportion de fibres contribue au maintien d’un transit en bonne santé, mais aussi  impacte positivement sur les maladies cardiovasculaires que l’on retrouve fréquemment, notamment chez les personnes atteintes de diabète de type 2 (non insulino-dépendant). Les fibres permettent aussi d’avoir une sensation de  satiété, et donc agissent sur l’appétit.

Elle contient une source de fer non négligeable, même s’il est moins bien assimilé par l’organisme, contrairement à celui que l’on trouve dans les protéines animales. Le fer est nécessaire à la constitution de nos globules rouges, réduit la fatigue, il joue un rôle prépondérant dans la transmission de l’oxygène, permet la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones, de neurotransmetteurs.

On retrouve aussi du phosphore, du manganèse, des vitamines du groupe B dans la noix de coco.

3- Comment réaliser cette bûche sans cuisson ?

Ingrédients pour 6 à 8 personnes

  • Pour la bûche :

 

  • 400 ml de lait de coco (vous savez c’est à peu de chose près ce qui vous reste non utilisé du velouté)
  •   150 g de sucre (pour moi, du sucre de fleur de coco : faible index IG, j’adore son goût de caramel, c’est lui qui a donné aussi sa couleur à la bûche. Si vous souhaitez une bûche toute blanche comme celle proposée par Marie, prenez un sucre blanc. Vous n’aurez pas les mêmes arômes et vous aurez plus le goût du lait de coco)
  • 800g de tofu SOYEUX égoutté (il est impératif de prendre du tofu soyeux)
  •  4 g d’agar-agar (gélifiant naturel qu’on trouve dans les rayons des produits diététiques des grandes surfaces, dans les magasins bio, et en épiceries asiatiques): prenez la marque VAHINE: ils font des sachets de 2g.
  • 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille liquide (attention à la composition) ou si vous voulez garder le côté immaculé, mieux vaut mettre l'équivalent en arôme d'amande amer.

  • Pour la décoration :

 

-          Noix de coco râpée pour la décoration

-          1 grappe de groseilles pour la décoration


Pour le coulis :

 

-          500g de framboises (fraîches ou décongelées) pour le coulis

-          Sucre vanillé pour le coulis

Préparation :

Faire égoutter dans une passoire le tofu soyeux.

Rassemblez tous les ingrédients  de la bûche dans un récipient et mixez-les.

Versez la préparation dans une casserole puis portez le tout à ébullition que vous maintiendrez pendant 2 minutes sans cesser de remuer. Ce temps d’ébullition est très important à respecter pour que l’agar- agar puisse gélifier par la suite et assurer la bonne tenue de votre bûche.

Versez la préparation dans un moule à bûche ou à cake (en silicone pour moi afin de faciliter le démoulage) et laissez à température ambiante.

Une fois refroidie, placez-la au frigo au minimum 4 heures. Pour ma part, je l’ai réalisé la veille du Réveillon donc, elle a passé la nuit au frais, dans son moule.

Pour le coulis, j’ai mixé mes framboises décongelées avec leur jus et du sucre vanillé maison pour pouvoir ajuster le goût. J’ai laissé le coulis au frigo jusqu’au moment de servir.

Avant la dégustation, démoulez la bûche sur un plat rectangulaire ou sur une planche pour faciliter la découpe et saupoudrez-la de noix de coco râpée. Décorez-la avec des sujets de Noël ou avec la grappe de groseille.

Déposez une tranche de bûche dans chaque assiette à dessert avec du coulis de framboises.

Dégustez tout de suite.


Articles similaires

Derniers articles

Comment devenir bienveillant envers soi-même ?

Douleurs articulaires : faut-il supprimer le gluten ?

Douleurs articulaires chroniques, fibromyalgie: comment booster son énergie avec les fleurs de Bach ?

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.