Marjorie Naturopathie (e.i)


Hygiéniste - Naturopathe à Chaponost (Rhône)
Accompagnement des douloureux chroniques


 


Hygiéniste - Naturopathe à Chaponost (Rhône)
Accompagnement des douloureux chroniques


 
Marjorie Naturopathie (e.i)

Fibromyalgie et intolérance à l'histamine : Existe-t-il un lien méconnu ?


16 vues

La fibromyalgie est définie comme: « un syndrome constitué de symptômes chroniques d’intensité modérée à sévère incluant des douleurs chroniques diffuses sans cause apparente et une sensibilité à la pression, associées à de la fatigue, des troubles cognitifs et du sommeil et de nombreuses plaintes somatiques ». L'OMS la reconnaît médicalement depuis 1992, et la classe comme une douleur généralisée dans la classification internationale de maladies (CIM).

La fibromyalgie concerne 2% de la population selon l'INSERM. En majorité, ce sont des femmes qui sont touchées par la maladie, comme vous, comme moi. C'est encore une maladie qui fait débat: le diagnostic médical est difficile à poser. La fibromyalgie fait partie des maladies qui entraînent des douleurs nociplastiques, c'est-à-dire qu'elles sont causées par des défaillances du système du contrôle de la douleur.

L'histamine est une molécule bioactive naturellement présente dans le corps, jouant un rôle primordial dans la réponse immunitaire, la régulation de l'acidité gastrique, et la fonction neuromodulatrice dans le cerveau.

L'intolérance à l'histamine survient lorsque le corps est incapable de décomposer efficacement cette molécule, souvent en raison d'un déficit en diamine oxydase (DAO), l'enzyme principale responsable de la dégradation de l'histamine dans nos intestins. Les fibromyalgiques pourraient être plus sensibles aux fluctuations des niveaux d'histamine, entraînant une aggravation de la douleur, et des autres symptômes, ce qui complique davantage leur vie.

1- Qu'est-ce que la fibromyalgie?

A- Quels sont les symptômes de la fibromyalgie?

La fibromyalgie est appelée la "maladie aux 100 symptômes", tellement son expression est variée. Elle se caractérise par une hypersensibilité à la douleur, associée:

  • troubles digestifs
  • un mauvais sommeil
  • des sensations de brûlures
  • une fatigue persistante qui concerne 3 personnes sur 4
  • une hypersensibilité aux odeurs, ou au bruit
  • une alternance de diarrhée/constipation (Syndrome du Colon Irritable)
  • des ballonnements, des flatulences, des migraines....
  • de l'anxiété, de la dépression qui représentent un risque accru de suicide.
  • Des troubles de la concentration, et de la mémorisation

B- Quelles sont les causes possibles de la fibromyalgie?

Il n'y a pas une seule origine à la fibromyalgie, mais un faisceau d'origines, qui rend du coup le dépistage encore plus complexe. Néanmoins, trois facteurs peuvent être retenus:

  • le facteur biologique
  • le facteur psychologique
  • le facteur social

Sur le plan de la biologie, deux mécanismes sont évoqués pour évoquer les douleurs diffuses:

  • le plan central: les fibromyalgiques auraient un abaissement du seuil de la douleur, et une hypersensibilité dans le ressenti de cette douleur.
  • le plan périphérique: serait lié à des lésions de certaines fibres nerveuses.
  • Certaines études montrent aussi un facteur génétique: une lignée de personnes fibromyalgique, ou ayant des douleurs chroniques.
  • L'épigénétique suggèrerait un changement d'activité de certains gènes, chez les fibromyalgiques.

Sur le plan des facteurs psychologiques, on retrouve des traits de personnalité chez les personnes qui ont cette maladie:

  • les personnes sont plus isolées socialement (on le comprend du fait des douleurs qu'elles vivent au quotidien);
  • ce sont souvent des personnes peu optimistes, qui ont vécu lourd;
  • Des études démontrent aussi une forte proportions de traumas vécus dans l'enfance chez les fibromyalgiques, qui prépareraient le terrain de la maladie: on peut citer des violences physiques, psychologiques, sexuelles, des accidents, des deuils. Cela doit vous inciter à vous faire accompagner.

Sur le plan des facteurs sociaux, la maladie touche toutes les catégories socio-professionnelles. Les personnes qui ont travail plus orienté manuel, vont être plus impactées par ces douleurs.

2- Intolérance à l'histamine : Qu'est-ce que c'est ?

A- Définition de l'histamine et son rôle dans le corps

L'histamine est une molécule bioactive présente naturellement dans le corps, jouant un rôle essentiel dans plusieurs fonctions physiologiques. Elle est stockée principalement dans les mastocytes, et les basophiles, deux types de cellules du système immunitaire. En plus d'être produite par le corps, l'histamine peut également être ingérée par le biais de l'alimentation. Les aliments riches en histamine comprennent les produits fermentés comme le fromage, le vin et la choucroute, les viandes transformées, les poissons en conserve, ainsi que certains fruits et légumes tels que les tomates, les aubergines et les épinards.

B- Quels sont les rôles de l'histamine?

On parle beaucoup d'allergie à l'histamine, pourtant, l'histamine  joue un rôle très important dans la réponse immunitaire, notamment en participant aux réactions allergiques, et inflammatoires. Lorsqu'un allergène pénètre dans le corps, l'histamine est libérée par les mastocytes, provoquant des symptômes tels que des démangeaisons, des rougeurs, et des gonflements. Elle régule également l'acidité gastrique, en stimulant la sécrétion de l'acide chlorhydrique dans l'estomac, aidant ainsi à la digestion. De plus, l'histamine agit comme un neuromodulateur dans le cerveau, influençant des fonctions telles que le sommeil, l'éveil et l'appétit.

C- Quels sont les symptômes d'une intolérance à l'histamine?

L'intolérance à l'histamine peut se manifester par une variété de symptômes, qui affectent énormément la vie quotidienne des personnes atteintes. Parmi les symptômes les plus courants, on retrouve:

  • Les maux de tête et les migraines, souvent déclenchés après la consommation de certains aliments riches en histamine.
  • Les éruptions cutanées, les démangeaisons, et l'urticaire sont également fréquentes, rendant la peau inconfortable, et sensible.
  • Les troubles digestifs tels que les ballonnements, les diarrhées, et les douleurs abdominales peuvent survenir, rendant les repas une source d'anxiété.
  •  De plus, les palpitations cardiaques, et les problèmes respiratoires, comme le nez bouché, et les crises d'asthme, peuvent survenir, surtout après l'ingestion de produits riches en histamine.
  • Ces symptômes peuvent entraîner une fatigue chronique, et un sentiment de malaise général, affectant la capacité à travailler, à dormir, et à profiter des activités quotidiennes. La gestion de l'intolérance à l'histamine nécessite souvent des ajustements alimentaires stricts, et une vigilance constante, ce qui peut compliquer les interactions sociales, et les routines personnelles.
  • Les troubles cognitifs qu'on retrouve dans la fibromyalgie, ou le TDAH peuvent être liés à une intolérance à l'histamine, ainsi que les douleurs.

D- Quelles sont les causes possibles de l'intolérance à l'histamine?

L'intolérance à l'histamine est souvent liée à un déséquilibre entre l'ingestion d'histamine, et la capacité du corps à la décomposer. Une des principales causes de cette intolérance est un déficit en diamine oxydase (DAO), l'enzyme responsable de la dégradation de l'histamine dans le tractus gastro-intestinal. Une enzyme agit comme un ciseau qui découpe des molécules pour les éliminer dans le cas de la DAO. Chez certaines personnes, elle n'est pas assez conséquente, voir elle peut même ne pas être produite par le corps.

Une production insuffisante de DAO peut être due à des causes génétiques, mais aussi à des problèmes affectant l'intestin grêle. En effet, des troubles intestinaux comme le syndrome de l'intestin irritable (SII), la maladie cœliaque, ou les infections intestinales, peuvent endommager la paroi de l'intestin grêle, réduisant la production de DAO. La DAO est majoritairement produite dans l'intestin grêle. De plus, une prolifération bactérienne dans l'intestin grêle (SIBO), peut augmenter la production d'histamine, et développer l'intolérance.

Les dommages à l'intestin grêle peuvent ainsi entraîner une accumulation d'histamine dans le corps, provoquant divers symptômes tels que des maux de tête, des éruptions cutanées, des troubles digestifs,  ou des problèmes respiratoires. La santé de l'intestin grêle est donc la base pour la gestion de l'histamine, et la prévention de l'intolérance.

3- Le déficit en DAO : Un facteur clé ?

A- Rôle de la diamine oxydase (DAO) dans la dégradation de l'histamine

La diamine oxydase (DAO) est une enzyme essentielle dans le métabolisme de l'histamine, principalement responsable de sa dégradation dans les intestins. Produite par les cellules de la muqueuse intestinale, la DAO permet la dégradation de l'histamine en des composés inactifs, empêchant ainsi son accumulation excessive dans le corps.

Lorsque l'activité de la DAO est insuffisante, en raison de facteurs génétiques, de maladies intestinales, ou de l'influence de certains médicaments, l'histamine ingérée avec les aliments, ou libérée par le corps peut atteindre des niveaux trop élevés. Cela conduit à divers symptômes d'intolérance à l'histamine. La fonction de la DAO est donc prépondérante pour maintenir un équilibre de l'histamine, et prévenir les réactions indésirables.

B- Quelles sont les causes du déficit en DAO?

Le déficit en diamine oxydase (DAO) peut être causé par plusieurs facteurs qui nuisent à la capacité de l'organisme à dégrader l'histamine efficacement. Parmi les causes principales, on trouve:

  • Des prédispositions génétiques qui entraînent une production réduite de cette enzyme.
  • De plus, des problématiques spécifiques affectant l'intestin grêle, comme le syndrome de l'intestin irritable (SII), la maladie cœliaque, et les infections intestinales, peuvent endommager les cellules de la muqueuse intestinale, où la DAO est produite, réduisant ainsi son activité.
  • Une prolifération bactérienne dans l'intestin grêle (SIBO) peut également perturber la fonction de la DAO.
  • Certains médicaments, tels que les antidépresseurs, les antihistaminiques et les anti-inflammatoires, peuvent stopper l'activité de la DAO, développant ainsi les symptômes d'intolérance à l'histamine.
  • Par ailleurs, des carences nutritionnelles en vitamines, et minéraux nécessaires à la production de DAO, comme la vitamine B6 et le zinc, peuvent aussi contribuer à un déficit en DAO. L'ensemble de ces facteurs peut conduire à une accumulation d'histamine dans l'organisme, provoquant divers symptômes inconfortables et potentiellement invalidants.

C- Symptômes associés à un déficit en DAO

Un déficit en diamine oxydase (DAO) peut entraîner une accumulation d'histamine dans le corps, provoquant une série de symptômes qui peuvent être particulièrement invalidants, surtout pour les personnes atteintes de fibromyalgie.

Les symptômes typiques incluent:

  • Des maux de tête fréquents, et des migraines, des éruptions cutanées, des démangeaisons, et des urticaires, rendant la peau réactive.
  • Les troubles digestifs, tels que les ballonnements, les douleurs abdominales et la diarrhée, sont également courants, et peuvent compliquer la gestion nutritionnelle quotidienne, et l'assimilation des minéraux, et oligoéléments.
  • En outre, des palpitations cardiaques, des étourdissements, des difficultés respiratoires, et des congestions nasales (nez bouché, rhume des foins, asthme) peuvent survenir, aggravant la sensation de malaise général. Pour les personnes souffrant de fibromyalgie, ces symptômes peuvent s'additionner, intensifiant la douleur chronique, la fatigue, et les troubles du sommeil. Cette interaction complexifie davantage la gestion de la fibromyalgie, car les fluctuations des niveaux d'histamine dues à un déficit en DAO peuvent augmenter les symptômes fibromyalgiques, rendant la vie quotidienne encore plus difficile.
  • Le lien entre le déficit en DAO et la fibromyalgie met en lumière l'importance d'une approche globale pour comprendre, et accompagner les multiples facettes de ces phénomènes.
  • A cela s'ajoutent aussi les troubles cognitifs, et la sensation de vivre dans un brouillard, avec des difficultés de concentration, et de mémorisation, qui sont relatés par les fibromyalgiques.

4- Quel est le lien potentiel entre fibromyalgie, et intolérance à l'histamine?

A- Etude du 10 octobre 2023

Le 10 octobre 2023 a été publiée l'étude suivante: " Supplémentation exogène en enzyme DAO chez les femmes atteintes de fibromyalgie : Un essai clinique en double aveugle contrôlé par placebo". Que nous apprend-t-elle?

  • L'étude porte sur l'efficacité de la supplémentation en enzyme DAO chez les femmes atteintes de fibromyalgie.
  • Elle a été réalisée en utilisant un essai clinique en double aveugle contrôlé par placebo.
  • L'objectif était d'évaluer l'ajout de DAO à la thérapie standard pendant une période de 8 semaines.
  • 100 femmes atteintes de fibromyalgie, âgées de 33 à 61 ans, ont été randomisées dans les groupes de supplémentation et de contrôle.
  • Les mesures de résultats comprenaient le Questionnaire d'Impact de la Fibromyalgie (FIQ), l'Échelle de Catastrophisation de la Douleur (PCS) et des échelles d'intensité.
  • Les patients des deux groupes ont montré des changements favorables pendant la période d'évaluation, avec des scores finaux améliorés pour le FIQ et le PCS, en particulier dans le groupe DAO.
  • Qualitativement, les patients du groupe DAO ont présenté des scores plus faibles pour la fatigue, l'anxiété, la dépression, les brûlures, et pour la rumination, l'amplification, et le sentiment d'impuissance.

B- Hypothèses sur le mécanisme d'interaction : inflammation, dysfonctionnement du système immunitaire, etc.

Une des hypothèses principales concerne le rôle de l'inflammation dans le développement, et la progression de la fibromyalgie. Des études ont montré que les personnes atteintes de fibromyalgie présentent souvent des niveaux élevés de cytokines pro-inflammatoires. Dans ce contexte, l'histamine, en tant que médiateur inflammatoire, pourrait contribuer à l'intensification de la réponse inflammatoire observée dans la fibromyalgie, et donc de la douleur, et des autres maux. Par conséquent, la supplémentation en DAO pourrait aider à atténuer cette inflammation, en réduisant les niveaux d'histamine circulante, offrant ainsi un soulagement des problématiques associées à la fibromyalgie.

Une autre hypothèse importante concerne le dysfonctionnement du système immunitaire, chez les fibromyalgiques. Des anomalies dans la régulation de l'immunité innée (de naissance), et adaptative ont été observées chez ces personnes, suggérant une perturbation de l'équilibre immunitaire. L'histamine, en tant que modulateur clé de la réponse immunitaire, pourrait influencer cette dysfonction immunitaire, en augmentant l'activation des cellules immunitaires, et en favorisant la libération de cytokines pro-inflammatoires.

En outre, certains chercheurs suggèrent que les troubles gastro-intestinaux associés à la fibromyalgie, pourraient contribuer au développement de l'intolérance à l'histamine. Les anomalies de la muqueuse intestinale, telles que la perméabilité intestinale,  le déséquilibre du microbiote intestinal, pourraient favoriser l'accumulation d'histamine dans l'organisme en compromettant la fonction de dégradation de la DAO.

5- Quelles approches naturopathiques pour l'intolérance à l'histamine?

A- Une alimentation pauvre en histamine

Le naturopathe vous aide à suivre un régime pauvre en histamine, et à éviter les aliments qui déclenchent une réaction. C'est ainsi qu' il est possible de réduire les l'expression des maux liés à l'intolérance à l'histamine, ce qui peut être bénéfique pour les personnes souffrant de fibromyalgie, et d'autres problématiques déjà évoquées. Cependant, il est important de consulter un professionnel de la santé pour faire faire un dosage sanguin de DAO, voir d'histamine fécale ,avant la mise en route d'une alimentation pauvre en histamine.

B- Les aliments à éviter

  • Aliments fermentés : fromages affinés, yaourts fermentés, produits de la choucroute, etc.
  • Viandes et poissons fermentés ou fumés : saucisses, jambon, poisson fumé, etc.
  • Aliments riches en histamine : tomates, aubergines, épinards, agrumes, bananes, etc.
  • Aliments contenant des conservateurs, colorants et additifs alimentaires.
  • Boissons alcoolisées, en particulier le vin rouge et la bière.

C- Les aliments recommandés

  • Viandes et poissons frais : poulet, dinde, poisson frais (éviter les poissons riches en histamine comme le thon et le maquereau).
  • Légumes frais à faible teneur en histamine : courgettes, carottes, concombres, haricots verts, etc.
  • Fruits frais à faible teneur en histamine : pommes, poires, pêches, melons, etc.
  • Céréales complètes : riz, quinoa, millet, etc.
  • Substituts du lait frais (si bien tolérés).
  • Herbes fraîches, et épices douces : persil, basilic, coriandre, etc.
  • Huiles végétales non raffinées : huile d'olive extra vierge, huile de coco, etc.
  • Boissons non alcoolisées : eau, tisanes à base de plantes douces, etc.

D- Complément alimentaire

Quand la DAO est trop basse, ou quand le corps n'en produit pas du tout, il faut aussi supplémenter la personne en DAO, mais toutes ne se valent pas. Pour ceux dont l'organisme en produit, cette supplémentation ne sera pas définitive. L'objectif est d'atteindre un niveau raisonnable, qui va réduire l'expression de vos maux, et de stabiliser les résultats positifs. Mais, si vous ne produisez pas de DAO, alors cette supplémentation sera obligatoirement à vie.

E- Un exemple de résultats

Suite au bilan vital, et après réponse à un questionnaire spécifique, j'ai supplémenté une de mes consultantes, coeliaque, et fibromyalgique. Elle a eu les premiers résultats positifs en 15 jours: elle qui était très allergique, a traversé la période du printemps sans aucun souci. Aujourd'hui, elle n'a plus aucun problème intestinaux. D'un commun accord, elle poursuit sa supplémentation en DAO, car la période estivale est riche en aliments pro histamine (fraises, aubergines, tomates...), avant de l'arrêter à l'automne, et voir comment l'organisme réagit. Bien entendu, nous avons aussi repris le volet alimentaire, pour avoir une cohérence.

7- Et pour conclure?

L'intolérance à l'histamine, et le déficit en DAO ont un impact énorme dans beaucoup de problèmes qu'on retrouve chez les douloureux chroniques: les allergies respiratoires et cutanées, les problèmes de concentration, les douleurs, les migraines, la fatigue (...). Ces questions sont au coeur de mes accompagnements, afin d'apporter un soulagement à mes consultants. Il est important de travailler avec le corps médical pour déterminer si la DAO doit être corrigée. Cette prise en charge s'inscrit donc une fois encore, dans le lien entre la médecine conventionnelle, et les pratiques bien-être.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Fibromyalgie et intolérance à l'histamine : Existe-t-il un lien méconnu ?

Comment bien utiliser les compléments alimentaires?

Sommeil en dents de scie? Et si vous manquiez de sérotonine?

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.