Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)
Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)

COMMENT UTILISER LES BIENFAITS DE LA TOMATE ?

Information

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un légume star de nos étés : la tomate. Que dis-je ? Un légume ? Bien que nous la consommions à l’apéritif ou en entrée, la tomate est un fruit. Mais qui est-elle ? Et comment utiliser ses nombreux bienfaits ?

D’où vient la tomate ?

On retrouve sa trace 10 000 ans avant J.C, en Amérique du Sud. Ce n’est qu’au XIIème siècle que les Incas vont se mettre à la cultiver, et il faudra attendre le XVI ème siècle pour que les religieux des monastères de Séville ne commencent à en cultiver de toutes les sortes.

Aphrodisiaque, toxique, il faudra finalement attendre la fin du XVIIIème siècle pour trouver des recettes qui permettent de l’utiliser en cuisine.

Aujourd’hui, ce sont plus de 100 millions de tonnes qui en sont mangées dans le monde ! En France, nous en consommons 20 kg par personne et par an ! Autant dire que ce que nos agriculteurs produisent ne suffit pas à étancher notre soif !

Quand consommer la tomate ?

Sa pleine saison, c’est maintenant : en été. Clairement, la tomate de serre, insipide en plein hiver, on laisse tomber ! C’est maintenant qu’elle est mûre à point et qu’elle nous apporte son plein potentiel en terme de vitamines et de minéraux.

Ensuite, comme c’est un fruit, le mieux est de la déguster en dehors des repas. Ma maman me raconte toujours que les meilleurs goûters qu’elle faisait étant enfant, c’était en plein été, quand il faisait bien chaud et que ma grand-mère lui préparait une tartine de pain frottée avec de l’aïl, avec une demie tomate et un peu d’huile d’olive. A tester !

Quelles sont les propriétés de la tomate ?

En premier lieu, elle nous offre du lycopène, qui est très intéressant car c’est un puissant anti-oxydant  qui va lutter contre le vieillissement cellulaire, en lui donnant sa couleur rouge.
 

 Pour bien en profiter, mieux vaudra privilégier la consommation de tomates cuites (sauces, concentrés, jus..). Et il sera bien utile lorsque nous prendrons des coups de soleil, pour nous aider à reconstruire notre peau ! 
 

Sans compter que comme autre atout, il a été démontré en 1995 que les hommes qui sont de gros consommateurs de tomates, réduisent de 20 à 35% leur risque de cancer de la prostate, et de 40% pour les cancers de l’estomac et du poumon, grâce à la présence du  lycopène. Alors, on ne fait plus la tête en voyant les crudités arrivées sur la table, surtout si elles sont arrosées d’une bonne huile d’olive, car le lycopène est soluble dans le gras !
 

 Le lycopène a aussi une action cardiovasculaire en limitant l’agrégation plaquettaire, en fluidifiant le sang et en favorisant le bon cholestérol (HDL) par rapport au mauvais (LDL).
 

Au niveau des vitamines, on retrouve de la vitamine A qui est importante pour notre vue, de la vitamine C pour lutter contre la fatigue et pour booster notre immunité, de la vitamine E , du cuivre qui est un désinfectant, du manganèse et du potassium qui va permettre de faire baisser la tension artérielle.

Vous achèterez des tomates biologiques car le lycopène se trouve en grande quantité dans la peau des ces dernières.

Une bonne consommation de tomates quinze jours avant le départ en vacances vous permettra d’augmenter votre taux de caroténoïdes qui diminue lors de l’exposition au soleil.

C’est ainsi que votre peau synthétisera mieux les UV avec un temps d’exposition au soleil plus réduit.

Comment consommer les tomates ?

Mieux vaut les manger cuites pour optimiser l’assimilation du lycopène. Afin que cette opération se fasse correctement, il faut utiliser un corps gras : l’huile d’olive est idéale, encore plus en cette saison.

On évitera d’associer des crustacés,  du saumon ou des chanterelles aux tomates, car ces aliments vont perturber la digestion de cette dernière et aussi, parce qu’ils contiennent un caroténoïde qui bloque l’assimilation du lycopène.

Pour les personnes qui adoptent l’alimentation anti-inflammatoire que je propose, on sera raisonnable sur la quantité de tomates dégustée cet été. En effet, la tomate est un fruit acide et son utilisation doit être équilibrée sur la semaine avec d’autres crudités. Elle contient des alcaloïdes, en particulier des solénacés qui stoppent la production du collagène articulaire : donc elle peut s’avérer pro-inflammatoire si on en mange déraisonnablement, et si elles ne sont pas mûres comme elles le devraient.
 

Si vous décidez de la manger crue, accompagnez-la de légumes alcanisants comme des légumes verts.  On évitera aussi de l’associer à des aliments contenant de l’amidon comme certains féculents, certaines légumineuses aussi (je vous renvoie sur mon article sur le combinaisons alimentaires)
 

Enfin, comme pour tout, la modération et la pondération sont de mise. Prenez des tomates de qualité, consommez-les pendant la bonne saison, variez les légumes et les fruits que vous mettez à votre table, et mangez en pleine conscience ! Votre naturopathe est là pour vous guider sur les bons choix alimentaires.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.