Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny
 
Oasis d'entrepises 24 rue de la Mouche, 69540 Irigny 69540
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 12h et de 14h à 18h
 
07 80 61 62 47
Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny

Pourquoi consommer du poulet pendant les fêtes de fin d'année?

Information

Le poulet appartient à la catégorie des viandes dîtes blanches (volailles, veau et lapin), qui doivent être privilégiées dans notre alimentation, tout en gardant raison. On limitera au maximum les viandes rouges à cause de leur concentration en purines. Mais alors, pourquoi les étals de nos bouchers se parent-ils de tant de sortes de volailles pendant les fêtes de fin d’année ?

Quelle est l’origine du poulet ?

Le poulet est connu depuis quelques millénaires : en effet, les Chinois et les Egyptiens en élevaient déjà. Il faut attendre le XVIIème siècle et Henri IV pour que la poule au pot acquiert ses lettres de noblesse, et entre dans la gastronomie française, au rang de plat traditionnel. Son bouillon était donné aux femmes qui venaient d’accoucher pour les remettre sur pied. Aujourd’hui encore, c’est un bon plat d’hiver et donc de notre saison. Il faut attendre le début du XXème siècle pour que cette volaille soit aussi élevée pour sa viande et plus seulement pour ses œufs.

Quelles sont les variétés de poulet ?

Il existe différentes variétés de poulet pour une gamme de prix qui dépend de sa qualité.

Le plus haut de gamme dans le poulet reste le poulet de Bresse qui détient une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Il est élevé dans un poulailler puis en plein air, et bénéficie d’une alimentation particulière, composée de céréales et de lait. Un soin particulier est apporté à son emmaillotage qui permet à sa graisse de bien se répartir uniformément.

Dans les poulets de bonne qualité, il y a ceux qui ont une IGP (Indication Géographique Protégée). Ce sont les détenteurs du label rouge fermier. Bien qu’élevés en batterie et en semi liberté, ils ont de bonnes qualités nutritionnelles. On ne les confond pas avec les volailles « label rouge » qui sont encore différentes. Elles sont nourries à 70% de céréales.

Il reste enfin les poulets dits « standard », élevés en batteries, sans exigence particulière concernant l’alimentation de la volaille. Après 45 jours, ils sont abattus.

Quelles sont les bienfaits du poulet sur notre santé ?

Des études ont démontré l’impact positif de la viande de poulet sur les maladies cardiovasculaires. En effet, les viandes blanches sont moins riches en graisses saturées, qui bouchent les artères. Elles auraient donc effet bénéfique sur le taux de mauvais lipides chez les personnes atteintes d’obésité, d’hyper cholestérol et de diabète de type 2. Pour ces dernières personnes, on sait aussi que l’atteinte rénale est assez fréquente. Les reins sont un organe épurateur qui filtre le sang en permanence. Pour limiter le risque de complications, il faut diminuer l’apport en protéines. Or, les viandes rouges sont beaucoup plus difficiles à traiter par nos organismes que les viandes blanches. Le fait de consommer moins de protéines animales et de choisir celle que l’on consomme permet d’améliorer certains paramètres de la fonction rénale. D’où l’intérêt de la volaille et du poulet : mais attention ! On choisira des morceaux maigres comme les blancs de volaille, et les on retirera la peau des cuisses par exemple avant la cuisson. En effet, c’est là où se trouvent la majeure partie des mauvaises graisses.

De plus, le poulet renferme les 9 acides aminés dont le corps à besoin. Les protéines sont essentielles dans la constitution de notre peau, de nos muscles et de nos os. Elles permettent de concevoir les enzymes digestives et certaines hormones.

Quels sont les nutriments contenus dans le poulet :

Tout d’abord, le phosphore : il nous permet de maintenir la bonne santé de nos os et de nos dents. Grâce à lui, le pH sanguin est normalisé et il aide nos tissus à se reconstituer.

Ensuite, le zinc. Aussi important pour l’homme que pour la femme. C’est un oligo-élément primordial pour l’immunité, le développement du fœtus et du matériel génétique, la cicatrisation. Chez les diabétiques, il joue un rôle important au niveau du pancréas dans la libération de l’insuline.

On retrouvera aussi du sélénium, et des vitamines B, importantes pour notre métabolisme, ainsi que d’autres nutriments en quantité moins importante.

Il est donc nécessaire pour en profiter de prendre une viande de qualité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.