Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)
Marjorie Naturopathie
Naturopathe à Irigny (Rhône)

La chandeleur : comment faire des crêpes, sans gluten, sans lait et sans œufs ?

Recettes de cuisine

Bonjour à toutes et à tous,

Cela n’aura échappé à personne, cette semaine nous avons fêté la Chandeleur. Mais quel est l’origine de cette fête ? Et pour nous, les personnes qui ont des interdits alimentaires tels que le gluten, les céréales modifiées (maïs, avoine…), le lait ou même les œufs, comment faire une pâte à crêpes savoureuse et qui conviendra à notre régime alimentaire ? Vous saurez tout dans cet article !

crepes
reveil

Quelles sont les origines de la Chandeleur ?

Chaque 2 février, il y a un rituel qui semble immuable et que nous attendons, petits et grands : celui de faire sauter les crêpes ! Il y a comme une odeur de fête foraine qui règne dans la maison ! Les crêpes c’est un peu la douceur de notre enfance : on ne peut pas y résister, et on ne s’en lasse pas. Bien entendu, on peut aussi en manger au-delà de cette date !

Mais d’où nous vient cette fête ?

La Chandeleur est une fête qui a une origine  chrétienne. Au Vème siècle, le pape lui donne une dimension plus religieuse. Cette fête intervient 40 jours après Noël, et symbolise alors la présentation de Jésus au Temple. Quand au pape Gélase Ier, c’est lui qui aurait organisé une procession aux flambeaux (chandelles) et distribués des galettes (crêpes) aux fidèles.
Mais surtout, ce qui nous intéresse, c’est qu’elle intervient à un moment de l’hiver où justement, les jours ont commencé à rallonger. Elle nous fait sentir qu’il va falloir commencer à nous (hommes, faune et flore) préparer doucement à quitter notre tanière, et à émerger de ce lent et nécessaire sommeil hivernal, dans lequel nous étions plongés.

Pourquoi mange-t-on des crêpes le 2 février ?

La tradition nous indique que les paysans d’alors se promenaient à cette date dans leurs champs avec des flambeaux, afin de purifier la terre avant les semis. En effet, cela correspondait à la fin de l’hiver. On voulait s’assurer les bonnes grâces pour que les récoltes de l’année soient quantitatives, et assurent la prospérité tant recherchée. Ils avaient donc pris l’habitude de faire des galettes avec le restant de la farine de l’année précédente. La crêpe de part sa rondeur, symbolisait le soleil et annonçait le retour des belles journées. Aujourd’hui, dans certaines familles encore, on a perpétué aussi une autre tradition : celle de faire sauter la 1ère crêpe de la main droite, avec dans la main gauche une pièce d’or, qui, de par sa forme géométrique, rappelle aussi le soleil que nous espérons tous revoir bientôt !

Pancakes
crepes

Mais comment faire des crêpes sans blé, sans lait, sans œufs ?

Voici une bonne question ! C’est vrai que lorsque l’on change d’alimentation, le plus dur est de re- cuisiner avec ces nouvelles farines. Et pourtant vous verrez que cette recette est très simple. Ici, j’ai utilisé mon MIX B de chez Schär. Toutes les farines sans gluten peuvent être utilisées pour faire des pâtisseries : tout dépend de leur dosage.

Pour beaucoup, elles ne seront pas utilisée pures, mais en complément d’une farine neutre comme la farine de riz. Par exemple, si vous voulez faire des crêpes à la farine de châtaignes, vous en utiliserez 1/3 pour 2/3 de farine de riz, ou de farine plus neutre comme mon MIX B. La châtaigne peut avoir un goût très délicat si elle est bien dosée, mais trop forte si elle est majoritaire.
Si vous utilisez la farine de coco, ce sera 10% pour 90% de farine neutre. Il existe aussi des « kits » de pâte à crêpes sans gluten, mais leur coût est souvent élevé, et ils peuvent contenir de la farine de maïsinterdite dans le Seignalet. Donc, autant faire son propre « kit » ! J’utilise le MIX B de chez Schär dès que j’ai besoin d’utiliser de la farine. Il contient de la farine de sarrasin mais pas uniquement. Je trouve que le résultat est plutôt bon.

Alors, revenons à la confection de nos crêpes. Ici pas d’œuf : pourquoi pas ? Mais il faut quand même trouver un substitut pour faire le liant. Ce sera avec la fécule de pommes de terre qui est dépourvue de gluten.
Quant au lait, il sera remplacé avantageusement par une boisson végétale : et là, vous avez du choix ! Pour ma part, j’aime beaucoup utiliser le lait de riz, que je trouve neutre et surtout très frais et très doux.

brunch

Pour le parfum, là encore à vous de voir.
Ici la recette est sucrée donc on peut utiliser du rhum, du Grand Marnier, des zestes d’agrumes à incorporer dans la pâte, de la vanille, ce qui a été mon choix. L’huile de coco (désodorisée ou pas) peut être utilisée dans votre pâte à crêpes pour remplacer une huile neutre.

Pour les garnitures, vous ne serez pas en peine : chocolat fondu avec un peu de crème végétale pour faire une ganache, mélange de différents sucres complet et de canne avec de la cannelle pour limiter le pic d’insuline, miel ou son substitut à faible impact glycémique, le sirop d’agave, fruits de saison, chantilly végétale….bref, le choix n’aura de limite que votre imagination !

crepes

Voici la recette que je vous propose :

Ingrédients pour 11 grandes crêpes environ et beaucoup plus pour des petites crêpes ! :

  • 350 g de MIX B de chez Schär
  • 50 g de fécule de pommes de terre sans gluten
  • 2 cuillères à soupe d’huile végétale neutre
  • 45 cl de lait végétal de votre choix
  • 25 cl d’eau
  • Vanille en poudre ou liquide (dans ce cas, pensez à vérifier la composition)
  • 2 cuillères à soupe de sucre de canne bio
  • Une pincée de sel

Préparation :

Dans un 1er saladier, versez les liquides : lait végétal, huile, eau, vanille liquide.

Dans un 2ème saladier, tamisez la farine sans gluten, la fécule, le sucre et la pincée de sel, puis ajoutez cela progressivement au saladier contenant les liquides. Utilisez un fouet pour éviter les grumeaux. Si la pâte est trop épaisse, ce qui était mon cas, rallongez-la avec du lait jusqu’à la consistance souhaitée.

Laissez-la reposer au minimum 30 minutes au réfrigérateur. Après ce laps de temps, vérifiez la consistance de la pâte à crêpes. Si elle a trop épaissi, rallongez-la avec du lait végétal.

Dans une crêpière légèrement huilée, déposez une louche de pâte. Quand le dessous de la crêpe a commencé à prendre une jolie coloration, retournez-la pour cuire l’autre face, ou si vous êtes téméraire, faites-la sauter !

Avec les années, j’ai remarqué qu’avec les farines sans gluten, il valait mieux commencer par mettre les liquides avant les solides pour faire la pâte à crêpes qui s’est révélée ici, sans grumeaux ou presque !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.